mercredi 28 avril 2021

L'Instant Bulles #24

La petite faiseuse de livres, tome 7

C'est déjà le tome 7 pour cette saga et sincèrement j'ai l'impression que c'était hier que je lisais les deux premiers tomes. Je suis totalement accro à Maïn et à ses aventures et à chaque lecture je ne vois pas passer les pages.

Dans ce septième tome, les choses prennent une nouvelle tournure, notamment à cause du Baptême de notre héroïne. Cette dernière va alors entrer dans un Temple pour la première fois et ce qu'elle va y découvrir risque bien de changer la donne.

On sent dans ce tome que les choses deviennent de plus en plus sérieuses et ce sous bien des aspects. Maintenant commence à comprendre les rouages qui régissent le monde des affaires et apprend à ne plus se faire manipuler aussi facilement. Cela va lui être très utile, notamment face à sa découverte du Temple et de son fonctionnement.

Du côté des personnages secondaires ça bouge également. On comprend de mieux en mieux le fonctionnement de Benno, mais aussi celui de Frida. Et puis Lutz est toujours aussi adorable, ce qui ne gâche rien.

Bref, je me régale avec cette série qui est finalement plus sérieuse qu'elle n'en a l'air au premier abord.


Shadows House, tomes 3 et 4

J'ai énormément aimé les deux premiers tomes de Shadows House, du coup je me suis précipitée rapidement en librairie pour me procurer les deux suivants, tant j'avais besoin de connaître la suite des aventures de Kate et Emlico.

Ces deux tomes sont donc consacré à l'Exhibition, l'épreuve qui détermine quelle(s) paires de Shadows et de poupées vivantes s'accordent parfaitement et peuvent continuer leur apprentissage. Ce qu'il advient des paires qui échouent... On ne le sait pas encore.

Là aussi les choses deviennent sérieuses et même plus dangereuses. On commence à voir comment les choses fonctionnent dans cet univers ainsi que les liens qui se tissent entre les différentes strates de "pouvoir".

Je pense que ce manga promet des choses très intéressantes pour la suite. En tout cas les mangakas savent ménager le suspense et entraîner les lecteurices, ce qui est déjà un très bon point.

Ajoutons à cela les dessins qui sont tout de même très esthétiques, notamment par rapport aux visages des personnages pour celleux qui en ont ahaha qui sont réellement très expressifs.

J'ai hâte de lire les prochains tomes et de voir comment Kate et Emilico vont évoluer dans leur nouvel environnement.

Fluide

J'ai reçu cette BD des éditions Dargaud et j'avoue ne plus me souvenir si je l'avais demandée ou non... Quoi qu'il en soit je l'ai lue et encore aujourd'hui je ne sais pas si je l'ai aimée ou non.
Ce n'est pas la première fois que je ressens cela face à une lecture, mais c'est toujours frustrant d'être dans cet entre-deux. J'aime avoir des positions claires sur ce que je lis, et là j'ai aimé certains aspects et j'ai eu quelques réserves sur d'autres.

Cette histoire est donc celle de deux potes, tous deux auteurs de BD qui vont faire de nouvelles expériences en matière de séduction et de sexe grâce à William, un personnage qu'ils ont inventé et qu'ils parviennent à incarner tous les deux lorsqu'ils sont ensemble.

Avec William ils vont donc découvrir énormément de nouvelles pratiques, comme le sexe à plusieurs, la non-monogamie, le BDSM ou encore le pegging.
Le tout dessiné avec énormément de créativité - à la limite du psychédélique - par les différents auteur, ce qui donne un aspect très libre à toute cette histoire.

Cependant là où j'émets des réserves, c'est par rapport au déclenchement de toute cette histoire et à l'attitude d'Hector. Sans vouloir trop vous spoiler, tout ceci démarre après que la compagne d'Hector lui parle de son envie d'explorer sa sexualité avec une autre femme, mais seule de son côté.

Ca aurait pu être un bon moyen d'explorer et d'expliquer la non-monogamie, mais de mon point de vue (de non-concernée) je trouve qu'on reste beaucoup trop en surface et que cette pratique est à chaque fois comparée à la monogamie, ce qui n'est pas pertinent puisque ce sont des choses totalement différentes.
Et puis, on oublie une donnée très essentielle dans ce type de relation: la communication. Aucun des protagonistes ne communique de manière claire et posée et c'est vraiment dommage.

De plus, Hector semble avoir du mal avec le concept de non-monogamie, uniquement lorsque cela concerne sa compagne, puisque de son côté lui ne se prive pas pour s'amuser grâce à William.

Bref, j'ai aimé certains aspects de la BD, mais je regrette le fait la celle-ci reste très hétérocentrée. Par contre, je serais curieuse de découvrir la mini-série créée à partir de la BD, qui est apparemment disponible sur Arte.

Le don de Rachel

J'étais très intriguée par cette BD et évidemment par le personnage de Rachel qui était très prometteur.
Par contre, si j'ai aimé l'ambiance du XIXe siècle qu'on y retrouve, j'ai trouvé les différentes scènes de la première partie de la BD très (trop ?) récurrentes.

En effet, Rachel enchaînes les "séances" où elle fait usage de son don, mais j'ai l'impression que c'est toujours plus pour se donner en spectacle que pour réellement faire bouger les choses (dans quelle mesure, on ne le sait même pas) qu'elle le fait.
De plus, le personnage de Page est beaucoup trop mystérieux et on ne sait pas vraiment si on doit lui accorder une existence tangible ou non.

En ce qui concerne les deux autres parties de la BD, je ne leur ai pas vraiment trouvé d'intérêt. J'aurais aimé en savoir plus sur Rachel, sur sa vie, sur les circonstances et les raisons de sa disparition plutôt que de partir sur ces sujets qui s'en éloignent.

Malgré cela, les dessins de Terkel Risbjerg sont vraiment très beaux et apportent une ambiance particulière à la BD, notamment dans toute la première partie. La palette de couleurs utilisée n'est pas énorme, mais suffit amplement à créer cette ambiance mystique particulière.

Ce n'est donc pas une lecture inoubliable, mais elle aura au moins eu le mérite de me faire découvrir ce duo d'auteurices et de me donner envie de lire leurs autres titres.

Orgeuil et Préjugés, tome 1: Les Cinq Filles de Mrs Bennet

Cette BD me faisait très envie depuis sa sortie et j'ai pu la découvrir grâce à ma copine Mallou14 qui me l'a gentiment prêtée.
Je n'ai jamais lu le roman de Jane Austen, mais je pense avoir vu l'adaptation ciné avec Keira Knightley une bonne centaine de fois. Je l'ai d'ailleurs revue juste après ma lecture de cette BD, tant j'avais envie de revoir les cinq soeurs Bennet.

J'ai déjà pu apprécié le travail d'Aurore avec sa BD Elinor Jones, je savais donc que son style graphique allait me plaire. Et effectivement toutes les planches sont d'une formidable beauté ! Que ce soit les personnages ou les décor, tout est absolument sublime.

Pour ce qui est de l'adaptation, comme je l'ai dit je n'ai pas lu le roman original, mais jusque maintenant cela ressemble beaucoup au film que j'ai vu.
Les caractères de chacune des soeurs sont très bien représentés et la trame de l'histoire paraît respectée.

J'ai aimé la manière dont Aurore imagine les différents personnages et la manière dont elle leur donne vie. On est complètement immergé dans la campagne anglaise du XVIIIe siècle, avec ses décors somptueux et ses élégantes tenues.

Tout est absolument parfait et j'ai hâte de pouvoir me plonger dans le prochain tome.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D