vendredi 12 juin 2020

La petite faiseuse de livres - Suzuka et Miya Kazuki


Une étudiante bibliovore se réincarne en petite fille dans un monde caractérisé par l’illettrisme, et où l’imprimerie semble n’avoir pas encore été inventée... 
Mais pour celle qui est morte écrasée par sa bibliothèque, les livres sont vitaux !! Il n’y a qu’une seule solution : s’il n’y en a pas, elle va les fabriquer. 

Avec un titre pareil, il était évident que je n'allais pas laisser passer ce manga. Quand on me vend un manga qui va parler livres et littératures, vous pouvez être sûrs que je suis a taquet !
Comme prévu, cette lecture a été une vraie belle découverte.

Nous suivons le quotidien d'Urano, une amoureuse des livres qui s'est réincarnée dans le corps de la petite Maïn, une fillette de 5 ou 6 ans. La première chose que souhaite Maïn, c'est donc mettre la main sur un livre, afin d’atténuer le choc de sa mort et de lui apporter un brin de réconfort.
Le seul problème, c'est que dans le monde où elle vit, les livres sont une denrée très rare, voire inexistante. Notre héroïne va donc tout faire pour s'en procurer, quitte à les fabriquer elle-même !

Ce manga est d'une douceur et d'une mignonnerie indescriptible. Si la bouille attendrissante de Maïn ne suffit pas à donner envie aux lecteurices de mettre la main dessus, qu'on les rassure: l'histoire est totalement à la hauteur des illustrations.

Ça parle d'entraide, de solidarité, de persévérance et de bien d'autres sujet d'importance. Car alors que Main essuie nombre d'échecs, celle-ci ne se laisse pas décourager et tente toujours de trouver une solution à ses propres problèmes comme à ceux de son entourage.

La petite faiseuse de livres est typiquement le genre de manga tout doux qu'on aime savourer après une longue semaine de boulot. C'est attendrissant et divertissant, tout en mettant en avant des valeurs importantes.

Les personnages sont tous terriblement attachants, que ce soit Maïn, sa grande sœur Tuuli ou encore ses parents ou ses amis Lutz, Ralph et Fey.
Chacun apporte quelque chose à l'histoire et permet de varier les petites intrigues présentes dans le manga.
En conclusion, ces deux premiers tomes de La faiseuse de livres m'ont énormément plu car ils recèlent de nombreuses qualités tant graphiques que scénaristiques. J'ai hâte de pouvoir me procurer la suite, car elle promet d'être encore plus savoureuse.


Les infos utiles

Tome 1: 14 février 2020 - Ototo
Tome 2: 28 février 2020 - Ototo
Illustrations: La petite faiseuse de livres par Suzuka et Miya Kazuki © Ototo 2020

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D