dimanche 20 août 2017

Sunday's Books #155


Une nouvelle semaine pour le Sunday's Books, initié par Saefiel. Pour le récapitulatif, c'est chez elle que ça se passe !

Blabla

Hello les amis !

A l'heure où vous lirez cet article je serais en route pour une semaine de vacances bien mértées à Bordeaux !
Au programme: piscine et lecture essentiellement, même si je sais que nous irons sûrement faire un tour par-ci par-là.

Tout cela pour vous dire qu'il n'y aura pas d'article la semaine prochaine, que le blog sera en pause. Bon, en fait il l'est depuis mardi, mais je me rends compte que j'ai vraiment besoin de le laisser de côté deux petites semaines, afin de revenir en forme par la suite.

Je ne suis pas lassée, bien au contraire, mais j'ai un petit coup de flemme qui généralement annonce un période creuse, où je n'ai pas envie d'écrire l'une ou l'autre chronique.
Mais c'est généralement passager, et je pense qu'une semaine au soleil rechargera bien mes batteries.

Donc, blog en pause, mais mon article My other Addictions du mois d'août sera tout de même publié vendredi 25 puisqu'il est déjà prêt.
Si j'ai le temps ce week-end (et si j'en ai envie) je vous présenterais également ma PAL pour cette petite semaine de vacances (tout en sachant que je n'en lirais que la moitié, comme d'habitude...)

Pour terminer cette partie blabla, un petit point lecture s'impose:
Après avoir tergiversé un moment, j'ai décidé d'abandonner ma lecture de ReZero, car je ne suis pas parvenue à m'attacher aux personnages. Comme je l'ai déjà dit, leur langage beaucoup trop familier pour le contexte m'a dérangée, et je ne suis pas parvenue à passer outre.

Donc, plutôt que de me torturer à lire un livre qui ne me plaisait pas, je me suis tournée vers une valeur sûre, à savoir les mangas et une LC du tome 2 de Aeternia avec ma copinette Caladhiel.
Le moins que l'on puisse dire c'est que j'ai eu raison car j'ai dévoré 2 mangas et je suis presque à la fin du livre (je me retiens de le dévorer, mais c'est dur ! ^^)

Voilà pour cette semaine, et la semaine prochaine.

Je vous retrouve en forme le 28 août et en attendant mon retour je vous fais de gros bisous et vous souhaite de très belles lectures !


Mes lectures !

Ce que j'ai lu cette semaine


J'ai abandonné ReZero car je n'arrivais pas à accrocher aux personnages.
J'ai donc continué ma lecture des mangas Pokémons que j'ai emprunté au boulot.

Ce que je suis en train de lire


J'ai presque terminé Aeternia que je lis en LC avec Caladhiel

In My Mailbox

Le dernier SP de chez Lumen et mes achats en ligne
dont le livre québécois acheté le 12 août


Lifetime

Ce que j'ai aimé sur les autres blogs !

L'avis de Caladhiel sur le tome 1 de Aeternia
La chronique sur le tome 2 de Phobos de Echos de Mots
L'article de Margaud Liseuse sur le zéro déchet

Et ailleurs 

Rien cette semaine

Sur le blog 

Les dernière chroniques

Les rendez-vous / challenges / divers

Rien cette semaine

Les prévisions de la semaine prochaine

Vendredi: My other Addictions #35

lundi 14 août 2017

The Winner's Trilogy, tome 1: The Curse - Marie Rutkoski


Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. 
Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la "malédiction du vainqueur": celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise. 
Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... 
Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage. 
Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

Depuis que j'ai terminé ma lecture de ce premier tome, je dois vous avouer que je suis mi-figue, mi-raisin en ce qui concerne mon avis à son sujet.
D'un côté j'ai été emportée par la plume de Marie Rutkoski puisque ma lecture n'aura duré que trois jours, mais de l'autre j'ai été plutôt déçue par certains points qui me laissent encore perplexe.

En toute honnêteté, même si j'ai beaucoup apprécié suivre l'histoire de Kestrel et Arin, j'ai trouvé ces derniers plutôt plats.
En effet, alors que je voyais clairement la romance arriver depuis les toutes premières pages, je n'ai pas été subjuguée par cette énième histoire d'amour impossible.

Kestrel étant la fille du général Valérien le plus célèbre, et Arin un simple esclave Herrani, ces derniers ne sont absolument pas destinés à être ensemble.
Cependant, les deux protagonistes vont commencer par se lier d'amitié, pour ensuite éprouver des sentiments plus forts l'un pour l'autre.

Pourtant, alors que Kestrel se targue d'être une stratège hors-pair et de pouvoir manipuler quiconque, elle se laisse tout de même prendre au piège tendu grossièrement depuis les premières pages.
Je vous avoue que je n'ai pas trouvé cela très cohérent.

De son côté, Arin a du mal à ménager la chèvre et le chou. Il doit mener à bien la révolte Herrani, pour l'avenir et le bien de son peuple, mais il doit également prendre en compte les sentiments qu'il éprouve pour la jeune aristocrate.

Néanmoins, malgré les quelques défauts du récit, je me suis tout de même retrouvée plongée dans cette histoire en n'ayant aucune envie de la quitter.
C'était -et cela reste- assez bizarre pour moi, car je dois avoir levé les yeux au ciel une bonne centaine de fois durant ma lecture, mais j'ai toujours eu envie d'y revenir malgré tout.

Le rythme-même du roman est plutôt inégal. Il ne se passe pas grand chose durant toute la première moitié de celui-ci, et ensuite cela s'accélère durant un court instant, avant de redevenir calme (pour ne pas dire monotone).

Mais, comme je ne cesse de le dire depuis le début de cette chronique, ce roman possède ce petit quelque-chose qui fait qu'on a malgré tout envie d'y revenir.

Pour conclure, je suis toujours sceptique concernant The Curse. J'ai eu du mal à complètement m'attacher aux personnages en raison de leur personnalité et à l'intrigue en elle-même qui me paraissait un peu trop simpliste.
Malgré cela je n'ai pas pu m'empêcher de le parcourir jusqu'à la dernière page, et d'avoir envie de lire le second tome afin de voir si la suite s'annonce meilleure.


Les infos utiles

Le site de Marie Rutkoski
Son Twitter
Parution VO: The Winner's Curse -  4 mars 2014 - Farrar, Straus and Giroux 
Parution VF: The Curse - 16 février 2017 - Lumen
Le second tome The Crime sera publié le 14 septembre chez Lumen

dimanche 13 août 2017

Sunday's Books #151


Une nouvelle semaine pour le Sunday's Books, initié par Saefiel. Pour le récapitulatif, c'est chez elle que ça se passe !

Blabla

Hello les amis !

Ca y est, nous sommes déjà au milieu du mois d'août !
Pas que cela me perturbe vraiment, étant donné que cela fait déjà quelques années que je n'ai plus droit aux deux mois de congés des enfants et des étudiants...
Mais bon, ça sent quand même tout doucement la fin de l'été tout ça. Et avec le temps qu'il a fait cette semaine, on se serait vraiment cru en automne !

Mais bon, revenons à ce qui nous intéresse, c'est à dire les livres.
Ma semaine avait plutôt bien commencé vu que mardi j'avais déjà terminé le premier tome de la trilogie The Winner Curse de Marie Rutkoski.
Dans l'ensemble c'était une lecture agréable, même si je lui ai trouvé quelques petits défauts (et que j'ai remis en cause l'enthousiasme de la blog à son encontre... Vous lirez tout ça demain dans ma chronique).
Mais lorsque j'ai entamé le premier tome de Re:Zero jeudi, j'ai un peu déchanté quant à mon rythme de lecture 😕
J'ai eu (et ai encore) du mal à rentrer dans l'histoire car je n'accroche pas vraiment avec le langage très familier des personnages.
Habituellement cela ne me dérange pas trop, mais vu le contexte de l'histoire, cela me dérange. Du coup je peine à me dire que je vais reprendre ce livre et le continuer.
Je vais quand même lui laisser encore une petite chance, mais si je n'accroche pas, tant pis, je l'abandonnerais et en commencerais un autre (la suite de l'Epouvanteur par exemple).

Côté boulot et vie perso, ça se passe plutôt bien.
Je suis en week-end prolongé étant donné que j'ai la chance de faire le pont du 15 août avec le boulot.
Elle est pas belle la vie ?
Du coup demain, direction Pairi Daiza avec le frangin et mes amies d'enfance. Je suis très contente d'y retourner, car cela fait déjà 2 ans que je n'y suis pas allée, et j'ai hâte de voir notre petit bébé panda Tia Bao 😍😍

Voilà, c'est tout pour mon blabla de la semaine, je vous laisse avec le petit récap' concernant le blog.

Des bisous 💖



Mes lectures !

Ce que j'ai lu cette semaine


J'ai terminé le premier tome de The Winner Curse de Marie Rutkoski qui était une lecture plutôt sympathique
mais qui présente tout de même quelques défauts.

Ce que je suis en train de lire


J'ai commencé Re:Zero jeudi, mais j'ai un peu de mal à rentrer complètement dans l'histoire
notamment à cause du langage très familier des personnages
que je trouve plutôt inapproprié dans ce genre d'univers

In My Mailbox

Houlaaaa je n'ai absolument rien reçu, ni rien acheté.
Enfin si, j'ai acheté mon livre québécois hier, mais je ne le recevrais que la semaine prochaine
étant donné que je l'ai acheté en ligne (non je n'avais pas le temps d'aller en librairie hier)


Lifetime

Ce que j'ai aimé sur les autres blogs !

La PAL de Mallou14 pour son week-end lecture
Les lovely things de juillet de Chicky-Poo
L'avis de Laurapassage sur le tome 1 de Sword Art Online

Et ailleurs 

Cet article de blog sur la parentalité positive

Sur le blog 

Les dernière chroniques

Les rendez-vous / challenges / divers
Les prévisions de la semaine prochaine
 Lundi: The Curse, tome 1: The Winner Curse - Marie Rutkoski
Mardi: Top Ten Tuesday #151
Jeudi: Monde du Livre #3: La rentrée en BD

samedi 12 août 2017

Le 12 août, j'achète un livre québécois !


Ou comment se ruiner en une seule journée...

Créé en 2014 par deux auteurs québécois, cet événement a pour but de mettre en avant durant une journée cette littérature riche et pourtant encore assez méconnue.

Si vous êtes des fidèles du blog, vous savez déjà que je suis une très grande fan de la maison d'édition Kennes et de ses auteurs/autrices, encore plus lorsqu'ils sont québécois.
A l'occasion de ce petit événement sympathique j'avais envie de partager avec vous ma petite wish-list, qui vous donnera peut-être des idées d'achats...
Oui je suis fourbe. J'assume complètement cet état de fait.

Ma wish-list jeunesse

Pour commencer, j'ai trèèèès envie d'acheter les tomes 5 à 7 de la saga Les filles modèles de Marie Potvin. Ceux-ci vont normalement être publié chez Kennes, mais j'avoue que je suis impatiente car j'adore cette saga

Ensuite, même si j'ai un peu de retard dans ma lecture des tomes 6 et 7 je suis impatiente de voir arriver Juliette à San Francisco de Rose-Line Brasset.

Dans un registre un peu plus drôle et casse-cou, les deux parties du tome 7 de L'incroyable histoire de Benoit-Olivier (Bine au Québec) de Daniel Brouillette, me tentent énormément, même si une fois encore je suis un peu en retard sur ma lecture de la série.

Ensuite, encore une série jeunesse dont je suis fan, tant elle est mignonne et l'histoire bien amenée. J'ai hâte de voir paraître chez nous les tomes 4 et 5 de Cupcakes et Claquettes de Sophie Rondeau.


Toujours de Sophie Rondeau, Selfie et Sushis est une série que je ne connais et que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire, mais qui me tente fortement. Elle se rapproche énormément des séries jeunesse que j'affectionne, alors pourquoi pas ?


Ma wish-list adulte

Il y a deux livres de Marie Potvin qui me tentent énormément du côté des adultes. Il s'agit d'abord du dernier tome de la trilogie Les héros ça s'trompe jamais et du one-shot Le Gaillard.
Deux livres totalement différents, mais qui me parlent.


J'avais adoré le premier tome de Bébé Boum de Josée Bournival, même si cela fait un moment que je l'ai lu, mais j'ai très envie de continuer la saga.
Je pensais qu'il n'y avait que deux tomes, mais surprise, il y en a 4 !
De bons moments lecture en perspective !!
Au passage, le tome 1 est sorti en poche chez Kennes au mois de juin dernier...

Je termine cet article avec trois livres d'Amélie Dubois, qui a écrit Ce qui se passe au Mexique reste au Mexique ! et ses deux suites que j'avais adorés !
Amélie Dubois écrit des romans géniaux qui me font toujours beaucoup rire, alors j'aimerais me lancer dans ses autres livre que je ne connais pas encore.
Il y a d'abord Le Gazon, dont la couverture laisse présager du très bon, ce qui est également le cas pour Oui je le veux... et vite !
Pour ce qui est de La fois où j'ai suivi les flèches jaunes, ce livre a l'air d'être un peu plus sérieux que ceux que j'ai cités plus haut, mais je dois avouer qu'il me tente beaucoup.

______________________________________

Voilà pour ce qui est de ma wish-list spéciale Québec ! J'espère qu'elle vous aura inspiré quelques achats.
Si jamais vous voulez mon avis sur les premiers tomes des séries que j'ai citées, elle sont disponibles ici.

jeudi 10 août 2017

L'Instant Bulles #3


Cela fait un moment que je dois vous proposer cet article, mais la procrastination a vraiment joué en ma faveur ces derniers temps.
Mais bon ça y est, je m'y mets !
Cette vois encore je vous propose de découvrir des BD que j'ai empruntées sur mon lieu de travail, car j'aime beaucoup commander pour mes lecteurs, des BD qui me font envie.
Voici donc ma petite sélection estivale.

Le chevalier d’Éon - Agnès Maupré
Tome 1: Lia
Tome 2: charles

Je suis une passionnée d'histoire depuis toujours, et j'aime particulièrement l'histoire de France. Ainsi quand j'ai découvert les livres d'Anne-Sophie Silvestre, j'ai eu l'occasion de me pencher sur l'histoire du Chevalier d’Éon, cet homme androgyne qui pouvait s'habiller autant en homme qu'en femme et qui par ce talent se verra confier le rôle d'espion pour Louis XV.

J'avais beaucoup aimé parcourir son histoire sous forme de roman, mais quand j'ai vu qu'il existait des BD je n'ai pas pu m'empêcher de craquer.
J'ai tout de suite été conquise par le dessin d'Agnès Maupré et par les couleurs utilisées qui mettent parfaitement l'histoire en valeur, sans pour autant se focaliser seulement sur l'aspect esthétique du livre.
L'histoire elle-même vaut la peine d'être découverte, le Chevalier d’Éon n'ayant pas toujours eu une vie facile.

La série comporte deux tomes qui présentent à eux seuls l'histoire complète. Nul besoin de se ruiner pour la découvrir.
Enfin, à moins de vouloir découvrir l'autre série de BD de l'autrice, cette fois sur Milady de Winter, la grande ennemies des Trois Mousquetaires.


Astrid Bromure - Fabrice Parme
Tome 1: Comment dézinguer la petite souris
Tome 2: comment atomiser les fantômes

Je l'ai évoqué Astrid Bromure dans l'un de mes derniers Sunday's Books pour vous dire que cette fillette était désormais une de mes héroïnes BD préférées.
Je n'ai pas changé d'avis depuis !

Dès les premières pages du premier tome j'étais séduite !
Astrid est issue d'une famille extrêmement riche, mais cela ne l'empêche pas de rester simple, même si elle a son caractère.
C'est une petite héroïnes plutôt intrépide à qui il arrive des aventures plutôt atypiques, mais qui n'est jamais à court d'idée pour y faire face.

En bref, c'est humoristique, caustique, mais surtout c'est frais et ça s'écarte assez des BD jeunesse "traditionnelles" que l'on a l'habitude de lire.
J'ai hâte de pouvoir me procurer le tome 3 !


Un été en apnée - Max de Radiguès

Comme son nom l'indique, cette BD nous propose une histoire sympathique pour l'été, mais qui aborde tout de même des sujets sensibles, autant pour les adolescents que pour les parents.

Dans cette BD on parle donc des amours de vacances, mais également des familles recomposées, des ruptures et même du consentement.

Max de Radiguès nous propose de suivre le personnage de Louise qui a rompu avec son petit ami avant ses vacances en famille. Sa cousine Manon tente donc de lui faire oublier Simon en lui proposant des plans drague par toujours très pertinents.
Mais Louise préfère réfléchir aux raisons qui l'ont poussées à quitter Simon plutôt qu'à batifoler avec le premier ado venu.

Nous sommes donc face à deux personnalités opposées, mais qui se complètent assez bien, et nous offre un joli panel en ce qui concerne les amours de vacances.

Une BD plutôt sympa, avec des dessins tout en rondeurs et simplicité.


Les promeneurs sous la lune - Zidrou et Mai Egurza

Lorsque j'ai vu le titre et la couverture de cette BD j'ai été intriguée. J'avais vraiment envie de découvrir cette histoire.
De plus, le fait que les dessins soient signés Zidrou n'était pas pour me déplaire, que du contraire !

Malheureusement je n'ai pas été convaincue par l'histoire qui tourne un peu en rond et se termine avec une fin ouverte qui n'a pas satisfait ma curiosité de lectrice.
En soi, je n'ai rien contre le principe de la fin ouverte, mais je trouve que c'est un concept qui ne convient pas à toutes les histoires, et de mon point de vue, elle ne convenait pas à celle-ci.

Pour vous situez, nous suivons Napoleon, un jeune homme avec une vie tout à fait banale, si ce n'est que du jour au lendemain il découvre qu'il est somnambule lorsqu'il se réveille dans le lit d'une parfaite inconnue: Linh Yu.

Autant dire que la relation entre ces deux personnage démarre sur les chapeaux de roue, et dans un contexte pour le moins particulier.
Cependant, j'ai eu un peu de mal à suivre le quotidien de ces deux personnages, qui était assez banal et qui a fini par m'ennuyer.

Par contre il faut bien avouer que les dessins de Zidrou sont fidèles à ce qu'on a l'habitude de voir de sa part. Les couleurs s'ajustent parfaitement à l'histoire qui nous est contée, mais cela n'a malheureusement pas suffit à ce que j'accroche.