lundi 15 juillet 2019

Vox - Christina Dalcher


Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. 
En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne. 
Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse.  La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. 
Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…

Premier livre lu durant mes congés, Vox a été une lecture d'une intensité rare ! Les premiers chapitre sont tout simplement glaçants et ils auront réussi à me bouleverser et à me faire flipper en même temps.

Imaginez un futur proche où la moitié de la population est privée de la parole. Afin de museler les femmes, un système très simple à été mis en place: un bracelet compte-mots qui envoie des décharges de douleurs de plus en plus intenses à partir du moment où vous avez épuisé votre quotas de cent mots.

Cent mots... Un nombre totalement ridicule et dérisoire au vu de tous ceux que l'on peut débiter au cours d'une seule journée. Cent mots, c'est déjà moins de mots que n'en compte cette chronique à ce stade. Vous imaginez le calvaire ?
Parce qu'en plus de la voix des femmes, les dirigeants ont également mis sous clés les livres, le papier, les crayons et les bics. Tout cela est scellé et mis sous bonne garde: celle des hommes.

Comme je l'ai dit plus haut, ce roman m'aura donner des frissons d'angoisse tout au long de ma lecture. Pendant que je lisais ce livre, j'avais l'impression de me retrouver en plein coeur de The Hanmaid's Tale - la série, pas le livre. N'en déplaise à son autrice je ne suis pas parvenue à aller jusqu'au bout de son style d'écriture.
Je retrouvais dans cette lecture, tous les éléments qui me font frémir de peur et d'indignation dans cette dystopie.  L'horreur de voir ce jusqu'où la folie des hommes de pouvoir pourrait nous emmener.
Et pour ceux qui serait sceptique par rapport à cette dernière phrase, je vous rappelle que les USA ont tout de même élus Donald Trump à la présidence... Réfléchissez-y.

Quoi qu'il en soit, j'ai tout de même réussi à lire ce livre en moins de deux jours. Oui le propos était des plus affolant, mais le style de Christina Dalcher et sa traduction m'ont complètement avalées. 
Les chapitre sont courts, mais vont droit au but. On se retrouve à suivre la vie et les pensées de Jean avec une étonnante facilité, même s'il arrive qu'on ne soit pas toujours d'accord avec ses réactions sur le moment.
Jean est touchante, mais parfois aussi agaçante. On sent tout l'amour qu'elle porte à sa famille - et en particulier à sa fille, au vu du contexte - mais on se rend compte qu'elle aussi a fait des erreurs. 

Le seul petit bémol que je pourrais ajouter à cet avis concerne la seconde partie du roman. A ce moment, on se détache fortement du compte-mots et de ce qu'il implique pour se concentrer sur le travail en neurosciences de Jean.
Bien que cette partie soit elle aussi tout à fait intéressante, j'ai regretté que l'autrice n'aille pas au bout de son idée de départ et choisisse la facilité en ôtant la contrainte du compte-mot à Jean et à ses collègues. 
Et pour être tout à fait honnête, la fin du roman reste tout de même un peu téléphonée. En tout cas, de mon côté je l'avais vue venir.

En conclusion, Vox est une lecture qui a su m'emporter totalement. Et si j'ai parfois compté les mots, je n'ai toutefois pas compté les minutes et les heures passées en sa compagnie.
Ce roman constitue selon moi une lecture nécessaire à l'époque actuelle et je vous invite à le découvrir vous aussi.


Les infos utiles

Le site de Christina Dalcher 
Sa page Facebook
Son Twitter
Parution VO: 21 août 2018 - Penguin Publishing Group 
Parution VF: 7 mars 2019 - Editions Nil

dimanche 14 juillet 2019

Sunday's Books #247


Une nouvelle semaine pour le Sunday's Books, initié par Saefiel. Pour le récapitulatif, c'est chez elle que ça se passe !

Blabla

Hello les amis !

Et voilà, demain mes congés seront déjà finis et je retournerai au boulot...
Bon cela dit, je suis quand même contente d'y retourner, même si l'idée de devoir mettre mon réveil me déprime un petit peu... 😅
Cela dit, je suis contente de revoir mes collègues et mes petits lecteurs 😊
J'espère juste qu'il n'est pas arrivé une grosse catastrophe durant ces quinze derniers jours et que je n'aurai pas de mauvaise surprise en rentrant... Parce que c'est déjà arrivé ! 😅

Sinon, vous l'avez sûrement remarqué, j'ai mis le blog en pause durant ces deux semaines. Ce n'était pas forcément prévu, mais cela m'a vraiment permis de profiter à fond de cette période de repos. Cela dit ne vous en faites pas, avec tout ce que j'ai lu, il y a matière à chroniquer 😉

Et donc durant mes congés, j'ai pu bouquiner, mais j'ai également fait une sortie à Charleroi avec Caladhiel, passé le week-end chez mes cousines (dont une partie dans leur jacuzzi 😁😁), mangé des gaufres et des glaces, fait un détour chez la coiffeuse, vu un one-man show et continué d'apprivoiser Tyrion le lapin 😊🐰
J'étais donc plutôt bien occupée, ce qui fait que je n'ai pas vu passer le temps 😉

Allez, il me reste à me motiver pour retourner bosser demain 😅

Des bisous 😘😘


Mes lectures

Ce que j'ai lu ces deux dernières semaines


Je n'ai pas fait que lire durant mes congés, mais il faut quand même bien avouer
qu'ils étaient quand même assez propices à cette activité 😉
J'en ai donc profité pour enfin lire les Dragon Ball Super empruntés au boulot, mais j'ai aussi pu lire Vox qui me tentait énormément, tout comme Les chroniques de San Francisco que j'ai comencé sans attendre après achat 😊

Ce que je suis en train de lire
D'habitue je n'enchaine pas trop les séries, mais là j'en avais vraiment envie !
Me voilà donc dans les Nouvelles chroniques de San Francisco 😃
Et ça se lit tout seul !!

In My Mailbox
 Mes achats en librairie 📚
Deux virées chez Molière en deux semaines... Autant vous dire que j'ai craqué ! 😁

Semaine 1 📚

Semaine 2 📚


Lifetime

Ce que j'ai lu sur les autres blogs !

L'avis de Marinette sur Runaway Max
Celui de Mallou14 sur Radéon
Et celui de Gilwen sur Le Dieu Oiseau

Sur le blog 

Les derniers articles

lundi 8 juillet 2019

Les Ombres d'Esver - Katia Lanero Zamora


Amaryllis a 16 ans et n'a jamais connu que la maison où elle est née, le domaine d'Esver, reculé, magnifique, mystérieux. Dans ce manoir qui tombe en ruines où elle vit seule avec sa mère austère, elle étudie la botanique avec l'espoir d'en faire son métier... 
Le jour où elles reçoivent une lettre du père annonçant la vente du domaine et le mariage forcé d'Amaryllis à un de ses associés, tout bascule. 
Pour échapper à ce destin, malgré les ombres qui hantent ses nuits, la jeune fille répondra-t-elle à l'aventure fantastique qui se cache derrière les portes fermées d'Esver ?

J'ai acheté ce livre lors du dernier SLPJ de Montreuil, il était donc temps que je le sorte de ma PAL - même si ce n'est pas le bouquin le plus ancien qui s'y trouve...
Etant donné que j'avais déjà beaucoup aimé le premier tome des Chroniques des hémisphères de la même autrice,  je n'avais aucun doute quant au fait que ce roman allait me plaire.

Cependant, cela va être ardu de donner mon avis sur cette lecture sans trop en révéler, car je trouve que pour une fois le résumé de la quatrième de couverture en disait juste ce qu'il fallait. Ce serait vraiment dommage de gâcher ceci en vous spoilant tout dans cette chronique, n'est-ce pas ?

Nous sommes donc dans le domaine d'Esver en compagnie d'Amaryllis notre personnage principal, et de Gersande, sa mère. Toutes les deux vivent seules et presque totalement en autarcie dans cette grande maison depuis un tragique événement survenu dix ans plus tôt.
Depuis ce jour, Gersande s'efforce d'instruire Amaryllis dans tous les domaines de la botanique, afin que celle-ci puisse un jour étudier au sein du prestigieux Institut Théophraste d'Ersos à Paris. Un rêve qu'elle n'a malheureusement pas pu réaliser elle-même.

Notre héroïne s'efforce donc chaque jour à ingurgiter ses leçons de latin, d'allemand, de botanique et de zoologie afin de ne pas contrarier sa mère. Mais sous sa résignation silencieuse, la jeune Amaryllis n'a aucun goût pour la botanique.
Elle est de ces héroïnes qui s'affirment et prennent confiance en elles peu à peu, et non du jour au lendemain, ce qui ajoute au réalisme du personnage.

La relation qui unit la mère et la fille est également ambivalente: ni bonne, ni totalement mauvaise. Au fur et à mesure que le récit se dévoile au lecteur, on en apprend plus sur l'une et l'autre. Et si on ne comprend évidemment pas toujours toutes leurs réactions, on est néanmoins conscient de l'amour qui les unit.

Pour tout le côté imaginaire, je ne vous dirai qu'une seule chose: c'est extrêmement bien amené ! Je sais que cela peut paraitre frustrant d'en dire si peu, mais très sincèrement j'ai aimé me laisser surprendre par les mystères d'Esver et je ne voudrais pas vous gâcher un tel plaisir. Sachez juste que j'ai eu de véritables coups de coeur pour Féroce et Rouage.

En conclusion, j'ai adoré plonger au coeur du monde d'Esver en compagnie d'Amaryllis et Gersande. Une épopée de fantasy tissée autour d'une histoire familiale particulière qui dissimule des secrets importants.
Un récit extrêmement bien pensé et intelligent qui m'a transportée du début à la fin ! J'aurais même aimé en avoir encore un peu plus. Une chose est sure, je ne tarderai pas à retrouver la plume de Katia Lanero Zamora !


Les infos utiles

Le site de Katia Lanero Zamora
Parution: 20 novembre 2018 - ActuSF

dimanche 30 juin 2019

Sunday's Books #246


Une nouvelle semaine pour le Sunday's Books, initié par Saefiel. Pour le récapitulatif, c'est chez elle que ça se passe !

Blabla

Hello les amis !

Ca y est, je suis en congés !!! Youpieeee ! 🎉🎉
Ne vous méprenez pas, j'adore mon boulot, mais en ce moment il faut bien avouer qu'il était assez crevant avec ses hauts et ses bas. Plus le fait que je n'ai pas pu prendre ma semaine de congés habituelle du mois de mars, je vous avoue que j'ai vu arriver ces 15 jours de repos avec félicité ! 😊

Au programme... Rien de particulier si ce n'est lire, lire, lire et peut-être également lire 😇
Plus sérieusement, même si je compte bien bouquiner tout mon saoul, j'ai aussi envie de profiter de ces moments cool pour voir des amis et sortir un peu 😉

Et puis, je dois aussi continuer à  essayer d'apprivoiser Tyrion 😁😁
En deux semaines je trouve qu'il a énormément évolué. Et même s'il passe ses journées sous le massif de chardons (oui oui, de chardons, ne cherchez pas...) à cause de la chaleur, lorsqu'il montre enfin sa petite bouille le soir ce n'est que du bonheur 💖💖
Je passerai des heures à le regarder grignoter du pissenlit, c'est vous dire si j'en suis gaga 😍

Cela dit, je vais aussi profiter de ce temps de repos pour mettre un peu d'ordre dans mon appartement... Une chatte n'y retrouverait pas ses petits 😂
Etant donné que je ne suis pas une grande aficionada du ménage, je remets toujours tout à plus tard... Bah plus tard c'est le bordel intégral quoi 😅😅 Je vous jure, je me fatigue toute seule...
Donc voilà, du ménage et du tri en perspective. Je vais m'amuser dites donc 😆

J'espère trouver le temps d'alimenter le blog dans tout cela, mais il se pourrait que celui-ci vive un peu au ralenti pendant ces deux semaines... Il faudra voir ça avec ma motivation à écrire des articles sous une chaleur accablante... ça risque d'être un peu tendu 😅

Allez, j'arrête de dire des bêtises et je vous laisse retourner à vos occupations, moi je vais vaquer aux miennes 😁

Des bisous 😘😘


Mes lectures

Ce que j'ai lu cette semaine

J'ai pris le temps de lire Les ombres d'Esver de Katia Lanero Zamora, que j'ai vraiment beaucoup aimé !
Ensuite j'ai lu Michigan, une BD que mon frère a reçu lors de sa remise des prix
et j'ai également enfin pris le temps de lire le dernier tome de The Promised Neverland 😉

Ce que je suis en train de lire
Qui dit congés, dit aussi. petite pause dans les SP 😉
J'avais très envie de le lire lorsque je l'ai acheté, et là je vais enfin trouver le temps de m'y mettre !
Surtout si le temps se maintient dans de pareilles températures, il n'y aura rien d'autre à faire que de bouquiner 😅

In My Mailbox
Je n'ai rien reçu cette semaine, si ce n'est la BD Michigan de mon frère 😉


Lifetime

Ce que j'ai lu sur les autres blogs !

Le CR de juin de Cindy
Le C'est lundi de Gilwen
L'avis de Mallou14 sur Freak's Squeel
La chronique de Léna Bubi sur Vox

Et ailleurs

Ces petites chose sur les bibliothèques

Sur le blog 

Les derniers articles

vendredi 28 juin 2019

My other Addictions #55



Comme d'habitude pour ce rendez-vous mensuel, je vous parle des films et séries que j'ai récemment bingé 😉


Les films que j'ai vus au cinéma

X-Men: Dark Phoenix

Dans cet ultime volet, les X-MEN affrontent leur ennemi le plus puissant, Jean Grey, l’une des leurs. Au cours d'une mission de sauvetage dans l'espace, Jean Grey frôle la mort, frappée par une mystérieuse force cosmique. 
De retour sur Terre, cette force la rend non seulement infiniment plus puissante, mais aussi beaucoup plus instable. En lutte contre elle-même, Jean Grey déchaîne ses pouvoirs, incapable de les comprendre ou de les maîtriser. 
Devenue incontrôlable et dangereuse pour ses proches, elle défait peu à peu les liens qui unissent les X-Men.

En grande fan de l'univers Marvel, il était évident que je voulais voir ce film au cinéma. Les Marvel sont toujours meilleurs sur grand écran.

Dans l'ensemble, j'ai plutôt bien aimé le film, même si ce n'est pas mon préféré de la saga. J'ai trouvé que les diverses scènes de film ne collait pas forcément ensemble et j'ai été déçue de la présence très minime de certains personnages, pourtant présent depuis le début de la saga.
Ça ne sera donc pas mon préféré de la saga.

Mais cela reste un film X-Men, avec des scènes d'action assez convaincante et une BO plutôt sympa.


Les films que j'ai vus chez moi

Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu?

Le retour des familles Verneuil et Koffi au grand complet ! 
Claude Verneuil et Marie Verneuil font face à une nouvelle crise. Leurs quatre gendres, Rachid, David, Chao et Charles sont décidés à quitter la France avec épouses et enfants pour tenter leur chance à l’étranger. 
Incapables d’imaginer leur famille loin d’eux, Claude et Marie sont prêts à tout pour les retenir. De leur côté, les Koffi débarquent en France pour le mariage de leur fille. Eux non plus ne sont pas au bout de leurs surprises…

J'avais vu le premier film, il fallait bien que je vois le second.

Je ne dirai pas que c'est mauvais, parce que j'ai rigolé à quelques occasions, mais j'ai trouvé ça légèrement poussif. On sent l'envie de faire rire, mais la plupart du temps ça tombe à plat et on frôle vraiment le mauvais goût.

Je ne pense donc pas le revoir.


How to train your Dragon 3: The Hidden World

Ce qui avait commencé comme une amitié improbable entre un jeune Viking et un redoutable dragon Fury Nocturne est devenu une épique trilogie retraçant leurs vies. 
Dans ce nouveau chapitre, Harold et Krokmou vont enfin découvrir leurs véritables destinées: être le chef de Berk au côté d’Astrid et, en tant que dragon, être le leader de son espèce. 
Alors qu’ils réalisent leurs rêves de vivre en paix entre Vikings et dragons, une sombre menace planant sur le village et l’apparition d’une femelle Fury Nocturne vont mettre à mal leurs liens d’amitié comme jamais auparavant

On l'attendait avec impatience et en même temps on aurait voulu retarder l'échéance car on savait que ce serait le dernier de la saga.
Evidemment j'ai beaucoup aimé ce troisième film que j'ai trouvé sympa, mais j'avouerai que ce n'est pas mon préféré. Je l'ai trouvé un peu plus plat que les autres, parce que j'ai trouvé que l’intrigue était un peu réchauffée.
A côté de cela, la dernière scène m'a réellement fait chaud au cœur. 


Big Héro 6


Un génie de la robotique nommé Hiro Hamada, se retrouve embarqué dans un complot criminel qui menace de détruire la paisible ville high-tech de San Fransokyo. Avec l'aide d'un de ses plus proches compagnons - un robot nommé Baymax -, Hiro s'associe à une équipe de jeunes amateurs qui s'est donnée pour mission de sauver la population.

J'ai subitement eu envie de revoir Big Héro 6, parce que c'est un Pixar que je n'ai pas beaucoup vu. Peut-être deux ou trois fois, mais pas plus.
Comme d'hab j'ai pleuré comme une madeleine au début et à la fin... On ne se refait pas !



Les séries que j'ai regardées
La petite maison dans la prairie
Saison 8

Cette série raconte l'histoire d'une famille de fermiers, au XIXe siècle, venue s'installer dans le Minnesota à Plum Creek non loin d'un village nommé Walnut Grove. 
Elle retrace la vie de Laura Ingalls, l'héroïne, depuis son arrivée dans le village jusqu'à sa vie de mère de famille et d'institutrice de Walnut Grove.

J'ai enfin trouvé la suite de La petite maison en streaming ! Purée, il était temps, parce que j'avais commencé ce revisionnage (et ma lecture des romans) il y a un an déjà...
Du coup je continue tout doucement ma (re)découverte des aventures de la famille Ingalls.
Il y a évidemment des épisodes plus sympa que d'autres, mais ça se laisse regarder. Même si je dois bien avouer que je suis parfois frustrée d'avoir un plan de 10 secondes juste sur la rivière qui coule ou un charriot qui passe.
Mais c'est ce qui fait le charme de la série non ?

Par contre, on en parle du dernier épisode de la saison ? Non parce que là on est limite dans X-Files hein !
J'ai pleuré de rire tellement c'était incongru !

One Day at a Time 
Saison 1
Saison 2
Saison 3

Quand personne d’autre n’est là pour vous dire que vous vous trompez, vous savez que vous pouvez toujours compter sur votre famille. Quant au dicton "Qui aime bien châtie bien", il pourrait bien avoir été inventé par la famille Alvarez

Ohlala mais cette série !! 
J'ai rarement été aussi touchée par un sitcom, mais celle-ci vaut tout l'or du monde !
C'est touchant, c'est drôle, c'est diversifié, c'est militant... Bref ça ne pouvait être qu'un coup de coeur pour moi.
Parce qu'une série qui parle d'inclusivité, de différences, de tolérance, de racisme, de sexisme, de mansplaining et de bien d'autres sujet encore, ça ne pouvait que me plaire.
J'ai bingé les trois saisons disponibles sur Netflix en moins de deux semaines.

En deux mots comme en cent: j'aime !


Tales of the City
Saison 1
Episodes 1-4

Mary Ann rentre chez elle à San Francisco et retrouve sa fille Shawna et son ex-mari Brian, vingt ans après les avoir laissé derrière elle pour poursuivre sa carrière.

Une de mes collègues est une grande fan des Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin et m'en a déjà parlé plus d'une fois.
En voyant que Netflix lançait une adaptation en série, je ne pouvais que la regarder.

Cependant c'est assez frustrant car la série se passe après les romans, ce qui fait qu'afin de savourer encore plus la série, j'ai juste envie de me lancer dans la lecture des livres. Mais bon, il y en a quand même 9 et j'ai déjà une PAL qui déborde.
Quoi qu'il en soit, ils sont déjà dans ma wish-list !