samedi 13 mars 2021

Elinor Jones - Algésiras et Aurore


La jeune Elinor doit faire ses preuves dans un monde où aucun faux pas n'est admis ! 
La maison de couture Tiffany crée des robes pour les ladies les plus fortunées d’Angleterre. Elinor n’en revient pas d’avoir été embauchée : désormais, elle sera sous les ordres de Bianca, la célèbre adolescente surdouée ! Mais Elinor doit s’adapter rapidement. Ici, on fabrique du sur-mesure pour mesdames les baronnes et duchesses ! 
Et Mrs Tiffany mise toute sa réputation sur d’incroyables bals, pour lesquels les costumes des invités sont réalisés sur mesure. 
Un huis clos victorien, où les secrets de chacun se dissimulent parmi soies et taffetas...

Cela fait déjà quelques années que la saga Elinor Jones figure dans ma wish-list (en même temps ça fait aussi dix ans que le premier tome est paru...) et j'ai été très contente d'avoir l'occasion de la découvrir, même si je dois avouer que je ne m'attendais pas à ce type d'histoire.

Si j'ai été attirée par cette BD, c'est avant tout grâce aux dessins d'Aurore. C'est typiquement le genre de traits auxquels je suis sensibles: à la fois rond et colorés, ils cachent néanmoins très bien la dureté de l'intrigue et de l'ambiance qui figure parfois au sein de l'atelier Tiffany.
Elinor est une protagoniste à laquelle il est facile de s'attacher, même si elle n'est pas exempte de défaut. Elle est beaucoup trop naïve pour le monde dans lequel elle évolue et a également une forte tendance à se laisser marcher sur les pieds. Ces aspects-là sont nettement moins attirants, mais ils font d'elle un personnage complexe.

J'ai beaucoup aimé l'ambiance des différents bals qui nous sont proposés au cours de ces trois tomes, tout comme l'aspect créatif qui se dégage des différents projets de couture.
L'illustratrice arrive parfaitement à mettre en valeur ses dessins et à donner un rendu réel aux robes et tenues créées par les couturières. En cela, son style se rapproche assez bien de celui de Nora Moretti dans Princesse Sara.
Honnêtement en commençant ma lecture, je m'attendais à une intrigue plutôt simple et légère, qui permet de se poser et de se détendre. Je ne pensais vraiment pas que la BD aborderait des sujets aussi difficile que la pression familiale, l'image de soi ou encore la maladie mentale. Ils ne sont évidemment pas développés à la même hauteur, mais ils ont le mérite d'être posés et d'inciter à la réflexion et à la discussion. 

Néanmoins pour ce qui est de l'intrigue en tant que telle, je suis restée légèrement sur ma fin concernant le dénouement. Et ce n'est pas vraiment le destin d'Elinor que je remet en cause que celui de la famille Tiffany. Celui-ci m'a réellement laissée perplexe et même encore aujourd'hui je ne peux pas dire si j'y adhère ou non.
En conclusion, Elinor Jones était une assez bonne surprise. Je dirai que cette BD a des défauts à la hauteur de ses qualités, mais qu'elle mérite amplement d'être lue.

Les infos utiles

Le blog d'Algésiras
Le site d'Aurore
Tome 1: Le bal d'hiver - 27 janvier 2010 - Editions Soleil
Tome 2: Le bal de printemps - 25 mai 2011 - Editions Soleil
Tome 3: Le bal d'été - 3 octobre 2012 - Editions Soleil
Illustrations: Elinor Jones par Algésiras et Aurore © Editions Soleil 2012

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D