mercredi 11 mars 2020

In Real Life, tome 3 Réinitialisation - Maïwenn Alix


Lani a grandi heureuse dans le Système, un monde postapocalyptique où chacun travaille à la reconstruction de l'écosystème dévasté. Un monde dont chaque membre est relié aux autres par la pensée. Un monde où, pour compenser l'âpreté des journées, les nuits sont remplies de formidables rêves éveillés, véritable existence virtuelle parallèle. 
À 17 ans, elle a été enlevée par un groupe de rebelles et déconnectée du Système. Elle en a appris les dérives, et est devenue l'un des soldats de la rébellion. Elle a aussi rencontré l'amour, en la personne d'Alexander. Mais elle découvre que le Système compte envoyer toute sa flotte pour anéantir les rebelles. Pour éviter le pire, une seule solution: elle doit réintégrer le Système et agir de l'intérieur pour que les négociations puissent s'ouvrir. 
Or, ce plan ne fonctionnera que si, de son côté, Alexander trouve dans les rangs des rebelles ceux qui projettent toujours d'en finir radicalement avec le Système. Sans quoi la confrontation finira en bain de sang.

Je n'aurai qu'un mot à dire pour qualifier ce troisième tome: wouah !
Le dernier livre à m'avoir autant bluffée par rapport à son contenu et sa capacité à me déstabiliser, c'était Morning Star de Pierce Brown ! C'est vous dire si la barre était placée haute.
Mais revenons-en à In Real Life.

Comme pour le tome 2, nous reprenons l'histoire là où nous l'avions laissée précédemment. Lani et Tom ont été réintégrés au Système et pendant ce temps, Alex et les Récupérateur préparent l'assaut de New York.
La réintégration de nos deux héros permet au lecteur de découvrir une nouvelle facette du Système et d'en apprendre encore plus sur cet univers si particulier créé par Maïwen Alix.

Dès les premières pages nous sommes de nouveau pleinement immergés dans cette lecture et une fois qu'on est dedans, il est très difficile d'en décrocher.
On découvre tour à tour Calgary, Toronto et enfin New York et chacune de ces villes recèlent de nouveaux secrets.

Le rythme du roman est soutenu. Tellement qu'on a constamment l'impression d'être face à un contre la montre. Si les chapitres du point de vue de Lani sont plus posés et centrés sur l'assimilation de nouveaux concepts, on sent l'urgence suinter de partout dans ceux du point de vue d'Alexander.
A chaque page tournée, on a l'impression d'être sur des charbons ardents et on espère qu'une seule chose: que le dénouement arrive enfin.

En parlant de dénouement, celui-ci m'a percutée de plein fouet et m'a laissée complètement pantoise. J'étais très loin d'imager un truc pareil arriver ! Si quelques petites choses m'ont parues évidentes durant ma lecture, j'étais à des lieues d'imaginer quelques chose de ce style.
Pour le coup, Maïwenn Alix a réussi le pari de me laisser bouche bée. J'ai subitement tout remis en question et mon cerveau n'a rien compris à sa vie.

Comme je l'ai dit, cela fait très longtemps que je n'avais pas ressenti ça lors d'une de mes lectures et cela m'a fait le plus grand bien. Parce que c'est pour ce genre d'émotions, de retournements de situation que je continue de lire de la littérature de l'imaginaire. Dans l'espoir que parmi mes cent lectures de l'année, l'une ou l'autre me fasse l'effet d'une gifle.
En 2020 il y en aura au moins eu une, et je remercie Maïwenn Alix pour cela.


Les infos utiles

Le site de Maïwenn Alix
Sa page Facebook
Son Twitter
Ma chronique du tome 1
Ma chronique du tome 2
Parution: 26 février 2020 - Editions Milan

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D