lundi 7 octobre 2019

Chroniques de San Francisco, tome 4: Babycakes - Armistead Maupin


A l’aune des années 80, les trentenaires du 28 Barbary Lane peinent à s’assagir. Toujours célibataire, Michael bouscule sa vie et part à Londres pour un improbable échange d’appartement. De son côté, Mona, fauchée, entame une étrange relation avec un Lord… 
Dans la nostalgie des seventies, San Francisco vibre à tout rompre au rythme de cette tribu loufoque.

Parce qu'il faut savoir apprécier les bonnes choses, je reviens une nouvelle fois vous parler des Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin avec ce quatrième tome que j'ai dévoré.

De saga de l'été, celle-ci va finalement devenir ma saga de l'année. J'aime commencer un nouveau tome après avoir fait des lectures plus longues ou plus compliquées. Les livres d'Armistead Maupin sont alors une vraie bouffée d'air frais et de détente !

Comme je l'ai déjà dit précédemment, un grand nombre de références m'échappent étant donné que ma culture sur les années 70 et 80 aux USA est assez limitée - voire inexistante. Mais cela ne m'empêche pas de savourer chaque tome comme il se doit et d'en comprendre l'intrigue sinon ce serait dommage quand même.

Nous continuons donc de suivre Mary Ann, Bryan, Michael, Anna Madrigal et les autres dans la belle ville de San Francisco. Mary Ann continue sa carrière à la télévision locale tandis que Bryan ronge son frein chez Perry's en souhaitant de tout son coeur avoir un enfant.
Michael de son côté part à Londres à l'occasion d'un échange d'appartement et va aller de surprises en surprises.
De son côté, Anna Madrigal reste fidèle à sa personnalité dans son rôle de femme sage et énigmatique, toujours prête à fournir conseils et marijuana à ses locataires.

Même si ce tome continue de nous réserver pas mal de surprises, je l'ai trouvé moins farfelu que ses prédécesseurs. Attention, je ne veux en aucun cas dire que cela le rend moins bon que les autres. C'est juste qu'après tous les événements survenus auparavant, on a l'impression de faire une pause et de se laisser porter par les événements.

Ceci dit, rassurez-vous, des situations cocasses il y en a tout de même encore. Elles sont juste un tout petit peu moins tirées par les cheveux.

Il y aurait encore énormément de choses à dire sur ce bouquin. Des passages qui m'ont émue, qui m'ont rendu triste ou qui m'ont fait beaucoup rire. Mais je n'ai aucune envie de vous spoiler, car les mystères et les découvertes font tout le charme de cette saga emblématique.

Je ne peux que conclure cette chronique en vous invitant à vous faire votre propre avis sur l'univers d'Armistead Maupin. Promis, vous ne serez pas déçus du voyage !


Les infos utiles

Le site d'Armistead Maupin
Sa page Facebook
Son Twitter
Ma chronique du tome 1
Ma chronique du tome 2
Ma chronique du tome 3
Parution VO: Further Tales of the City - 1984 - Harper & Row
Parution VF: 18 janvier 2001 - Editions 10-18

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D