mercredi 21 juillet 2021

L'Instant Bulles #28

Moriarty, tomes 7 et 8

Je continue ma lecture de la saga Moriarty avec les tomes 7 et 8 et qui m'ont énormément plu ! Les frères Moriarty et leur équipe continue donc de combattre le crime et dans ces deux tomes ils s'attaquent à Jack l'Eventreur.
C'est à cette occasion qu'un nouveau personnage fait son apparition et qu'on en apprend un peu plus sur l'enfance de nos trois frères.

Parallèlement à cela, le personnage de James Bond (anciennement Irène Adler) est introduit dans l'équipe et est amené à rapidement faire ses preuves.
L'histoire de Jack l'Eventreur est finalement plus complexe qu'il n'y paraît et on suit tout ce petit monde dans le plan pensé pour déjouer ce complot.

Sherlock est évidemment toujours de la partie, mais cette fois-ci il est plutôt présent en tant "qu'allié" même s'il joue ce rôle à la suite d'une idée et d'un plan de William.
J'ai aimé que cette fois il ne soit pas totalement le dindon de la farce et qu'on puisse mieux appréhender la relation qui se noue entre William et lui.
Je ne sais toujours pas vers quoi cela nous mène, mais en tout cas c'est hyper prenant.

J'ai également apprécié les petites touches d'humour présentes dans ces deux tomes, qui contribuent parfois à alléger l'atmosphère de l'histoire.
J'ai hâte de pouvoir continuer ma lecture et de découvrir la suite des aventures de tout ce petit monde.

La Sève

J'aime assez les BD érotiques et lorsque j'ai emprunté celle-ci je ne me doutais pas que j'étais face à un recueil de nouvelles sur un thème précis (la sève) plutôt que sur une histoire suivie.
Cela m'a quelque peu déstabilisé, car de manière générale je ne suis pas une grande fan de ce format, trouvant souvent les différents récits inégaux.

Cela a également été le cas ici, avec des histoires que j'ai appréciées et d'autres qui m'ont laissée franchement sceptique. Comme la première par exemple, qui était assez particulière.

Par contre, j'ai plutôt apprécié l'histoire de la boulangerie et celle de l'avion, même s'il faut bien avouer que c'était complètement farfelu, même pour une BD érotique où on est très très souvent face à du PWP (porn without plot pour les non-initiés).

Mais cela m'aura permis de découvrir le dessin et le style d'histoire de Chéri et je suis tout de même curieuse de lire ce qu'il aura produit d'autre.

Titeuf, tome 17: La grande aventure

Alors que le tome 16 m'avait particulièrement déçue, me voilà réconciliée avec Titeuf et Zep avec ce nouvel opus, où on renoue complètement avec la BD qui m'a suivie toute mon enfance.

Petite particularité pour cet album: si on est toujours face à des gags, on nous propose tout de même un fil conducteur, une petite histoire à laquelle se rattacher puisque Titeuf et Manu partent en colo en forêt.
Les autres personnages qu'on a l'habitude de croiser dans les albums sont donc absents, mais on en rencontre d'autres tous aussi barrés.

On renoue donc avec l'ambiance bon enfance de la série et avec les gags qui fonctionnent toujours, à savoir l'interprétation malheureuse des personnages sur des sujets divers et variés.
Franchement, à croire que ce petit monde n'a aucune culture générale ou n'a jamais ouvert un bouquin de sa vie (notez que c'est sûrement le cas en fait...).

En bref, si je n'ai pas ri aux éclats à chaque page, j'ai tout de même passé un très bon moment avec Titeuf et ses amis, et c'est le principal.

Sac à Diable, tome 1: La Bruja a disparu !

Je dois avouer que je suis plutôt dubitative face à cette BD. C'est le premier tome d'une nouvelle série et je n'arrive vraiment pas à savoir ce que j'en ai pensé. En fait je n'ai pas accroché tant que ça à l'héroïne et j'ai trouvé l'histoire plutôt brouillonne.

On commence par suivre une sorcière dont on n'apprend pas grand chose et qui disparaît du jour au lendemain pour laisser la place à sa nièce qui trouve sa maison vide et tous ses petits démons paniqués. Dont un familier qui a apparemment réussi - on ne sait comment - à évoquer la moitié du Diable.

On va donc suivre l'enquête de Norah pour retrouver sa tante, mais également pour aider le Diable à retrouver une apparence normale, dans tout un méli-mélo de lieux et d'intrigues différents.

Je pense que c'est cela qui m'a le plus perdue: je n'ai pas réussi à trouver un fil conducteur tangible à cette histoire. Oui on recherche la Bruja disparue, mais à côté de ça on se perd dans tout un tas d'intrigues secondaires - qui finiront certainement par se rejoindre, je suppose - qui ne m'ont pas l'air d'être d'une énorme utilité.

En plus de ça, les planches sont remplies de tout un tas de détails graphiques qu'on a l'impression de devoir analyser de fond en comble pour ne rien perdre de l'histoire. C'est assez contraignant.

En bref, jusqu'ici je ne suis pas hyper convaincue par cette BD, mais je lui laisse tout de même le bénéfice du doute et j'attends la sortie du deuxième tome pour me faire un avis plus tranché.

Filles Uniques, tome 1: Paloma

J'ai eu envie de découvrir cette BD avant tout parce qu'elle est scénarisée par les BeKa, un couple d'auteurices que j'affectionne beaucoup. Je n'ai donc pas eu envie d'en savoir plus avant d'ouvrir cette BD.

J'ai donc découvert l'histoire de Paloma et du groupe qu'elle va peu à peu former avec les autres filles un peu marginalisée du lycée. Il y a Apolline, Céleste, Chélonia et Sierra et chacune à un trait particulier qui fait qu'elle se retrouve toujours à l'écart de tous les groupes du lycée.
C'est un peu classique comme manière d'introduire une histoire, mais cela a souvent le mérite de fonctionner.

Dans ce tome nous nous concentrons donc sur l'histoire de Paloma et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est loin d'être la fête et que c'est même franchement glauque par moment.
Et puis notre héroïne n'est pas du genre à vouloir entretenir des relations avec autrui, ce qui fait que les autres vont bien galèrera à percer sa carapace.

Cette BD s'intéresse donc à l'amitié et à la solidarité entre filles et c'est vraiment une très bonne idée. On apprend petit à petit à connaître chacune des filles du groupe et je pense que chaque tome se concentrera sur l'une d'entre elles en particulier, pour former une série complète. Celle-ci risque fort de nous apporter quelques surprises d'ailleurs.

J'ai hâte de pouvoir lire le prochain tome et je suis curieuse de savoir si quelle fille il se concentrera.

2 commentaires:

  1. Moriarty est le seul manga que j'arrive à lire (très très très très très) sporadiquement ! J'ai bien accroché à l'univers alors que je n'aime pas les mangas habituellement ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis plutôt difficile en manga, il faut que le dessin me plaise (et ce n'est pas le cas avec tous) et que l'histoire soit accrocheuse.
      Moriarty est vraiment génial à ce niveau :D

      Supprimer

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D