vendredi 2 juillet 2021

Montagnes russes - Gwenola Morizur et Camille Benyamina


Avoir un enfant est devenu une idée fixe pour Aimée et les échecs successifs de FIV sont de plus en plus durs à accepter. 
Dans la crèche où elle travaille, la jeune femme fait alors la connaissance de Charlie qui élève seule ses enfants. Elle s’attache rapidement à l’un d’eux, Julio, et se met peu à peu à outrepasser ses fonctions. Malgré cela, une amitié de plus en plus forte se tisse entre Aimée et Charlie. 
Mais quand la maman de Julio se rend compte du comportement d’Aimée vis-à-vis de son fils, elle se sent trahie par son amie. 
Les disputes et les règlements de compte entraînent alors les deux femmes sur les montagnes russes, dans ces hauts et ces bas qui ressemblent à la vie et dans ces sensations fortes à l’image de leur amitié.

J'ai reçu cette BD via une Mase Critique de Babelio et je suis vraiment contente d'avoir pu la lire, car c'était une très belle découverte sur le thème de la maternité et de l'infertilité.

Dans cette BD nous suivons Aimée qui est en plein parcours de PMA avec son compagnon. Les essais se suivent et se ressemblent puisque jusque maintenant aucun n'a abouti à une grossesse.
Pour ne rien arranger, Aimée est entourée d'enfants de par son métier puisqu'elle travaille dans une crèche. C'est là qu'elle va faire la connaissance de Charlie, mère célibataire de trois enfants et de son fils Julio et qu'elle va irrémédiablement s'attacher à elleux.

On pourrait se dire d'emblée que cette relation est malsaine. Une femme qui ne peut pas avoir d'enfant qui se lie d'amitié avec une femme qui a du mal à joindre les deux bouts et qui se sent parfois prisonnière de sa vie de famille.
Et effectivement ça pourrait le devenir. Mais Gwenola Morizur et Camille Benyamina traitent cette situation avec beaucoup de tact, sans entrer dans le pathos. 

On suit ces deux femmes au parcours différents et on s'attache autant à l'une qu'à l'autre, même si on est parfaitement conscient·e en tant que lecteurice qu'elles ne sont pas exemptes de défaut.
Mais c'est justement ça qui fait la beauté de cet album. On ne nous présente pas des héroïnes parfaites et sans tache. On nous montre la vie telle qu'elle est réellement, avec ses bons comme ses mauvais moments.

Avec cette BD, les autrices montrent avec énormément de bienveillance qu’il n’y a pas d’idéal maternel à suivre. Qu’on peut être une bonne mère malgré les difficultés, les doutes ou même les erreurs. Que c’est normal de parfois envier la vie des autres, d’avoir l’impression de ne pas faire les choses correctement et de se débattre avec ces idées qui nous poursuivent.

Montagnes russes est donc une fabuleuse pépite, très émouvante qui ne vous laissera pas indifférent·e. Un récit fort et magnifiquement mis en images, qui vous touchera au plus profond, que vous soyez concerné·es ou non par ce sujet. 


Les infos utiles

L'Instagram de Gwenola Morizur
L'Instagram de Camille Benyamina
Parution: 2 juin 2021 - Bamboo Grand Angle
Illustrations: Montagnes russes par Gwenola Morizur et Camille Benyamina © Bamboo Grand Angle 2021

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D