vendredi 24 juillet 2020

L'Instant Bulles #11


La petite faiseuse de livres, tome 3

Vous le savez si vous avez lu cet article, je suis tombée amoureuse des deux premiers tomes de la saga La petite faiseuse de livres, parus chez Ototo.
Et bien sachez que je suis encore tombée plus amoureuse du tome 3 ! Si, si, c'est possible, j'ai été étonnée moi aussi, mais voilà.

Les relations que Maïn tisse au fur et à mesure de ses aventures avec les autres protagonistes sont logiques - même si on ne le voit pas tout de suite - et peu à peu tous les fils se rejoignent pour donner au lecteur une vision globale de ce qui retourne de l'histoire.

Selon moi, ce troisième tome amorce un tournant important dans l'histoire et donc dans la vie de Maïn. Celle-ci commence à s'affirmer, à prendre les choses en main concernant son désir de fabriquer des livres et elle met tout en oeuvre pour parvenir à ses fins.
On sent qu'on entre enfin dans le vif du sujet et que tout se met en place pour que la fillette puisse enfin accomplir ce qu'elle désire plus que tout. En toute logique, les autres tomes devraient continuer à se développer sans ce sens.

Bref, j'ai vraiment hâte de voir ce que les opus suivants auront à nous proposer, mais je suis certaine d'être comblée quoi qu'il arrive !

Un monde transformé, tome 1

J'avoue que ce manga m'a laissée plutôt perplexe. Je n'ai pas été déçue par cette lecture, mais ce n'est pas pour autant un coup de cœur. En vérité, je dois avouer que je ne vois pas vraiment où on va avec cette histoire.

L'univers développé par la mangaka est assez fouillé et complexe. On y suit deux jeune filles - Ezline et Puryo - qui évoluent dans une ville fortifiée et reculée. L'histoire semble se passer dans une époque proche de notre Moyen-Âge, où Puryo est apprentie Prêtresse.

La jeune fille évolue donc dans le château, au milieu d'autres prêtres et prêtresses, mais également en compagnie d'autres créatures plutôt originales et pour le moins surnaturelles.
Le tout donne un résultat plutôt onirique, où on ne sait jamais très bien où on est ni où on va, mais pour une fois cela ne m'empêche pas d'apprécier l'histoire.

A voir si la suite me donnera envie de poursuivre la découverte.

Horizontale: journal d'une grossesse allongée

Horizontale est encore une BD que j'ai pu découvrir grâce aux achats du boulot et que j'ai énormément apprécié.
Le titre résumé vraiment très bien le contenu de l'album et notre protagoniste principale le précise même dans un petit avertissement au début de l'album en nous stipulant que cette BD est "chiante" ( ce n'est pas moi qui le dit, c'est elle).

Finalement, chiante, cette BD ne l'est absolument pas. Evidemment il n'y a ni course-poursuite, ni rebondissement surprenant - encore que... - mais plutôt toute une série de tranche de vie. On suit ce que vit Sybil durant se repos forcé: les réflexions qu'elle se fait, les activités qu'elle trouve pour s'occuper l'esprit, les liens qu'elle noue avec d'autres futures-mères dans sa situation.
Tant de petits instants de vie si simple qu'on a tendance à les oublier.

Ajoutez à cela le mariage des superbes dessins de Jan Bosschaert et des couleurs de Julie Swolfs et vous constaterez que la BD vaut clairement le détour.


Seuls, tome 12: Les révoltés de Néozalem


Encore une fois, je reste un peu dubitative face à ce nouveau tome de la saga Seuls. Je l'ai déjà dit, mais je suis plutôt sceptique face à ce troisième cycle, qui selon moi, traîne véritablement en longueur.
Je n'arrive pas à savoir où les auteurs veulent nous amener, et plus la saga avance, plus j'ai l'impression que les auteurs ne le savent pas non plus, en fait. L'action part dans tous les sens et on peine à suivre le destin de tous les personnages principaux dans un seul album.
Je fais ce constat depuis plusieurs album et à ce niveau, en tant que lecteur on reste vraiment sur notre faim.

J'espère vraiment que tout cela se fait dans but précis et que les auteurs ont prévu un dénouement digne de ce nom, parce que je peine vraiment à m'accrocher dans cette série, qui avait pourtant  dès le départ pris un parti osé et original.

Je continue de réserver mon jugement.

Le monde selon Kev, tome 1: C'est qui le patron

S'il y a bien une BD qui ne vaut pas la peine d'être lue, c'est celle-ci.
Alors que j'étais plutôt curieuse de voir ce que cette BD pouvait donner, j'ai rapidement déchanté. Les gags de cette BD ne sont ni drôles ni originaux et sans aucune cohérence. De plus, la plupart d'ente eux ne semble pas avoir du chute.

Pour être honnête, j'ai jeté l'éponge au bout d'a peine 10 pages, tant le contenu m'a semblé inintéressant. Je ne peux donc objectivement juger de l'entièreté de la BD, mais le peu que j'en ai lu m'a suffit pour savoir que je ne voulais pas en lire plus.
Dommage.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D