mercredi 6 mai 2020

Les Puissants, tome 2: Égaux - Vic James


Dans une société gouvernée par une caste aux pouvoirs surnaturels, les Égaux, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage. Mais la révolte gronde... 
Luke, condamné pour son rôle dans la rébellion, est exilé chez le terrible Lord Crovan. Personne n'est jamais ressorti vivant ou sain d'esprit des prisons de ce tortionnaire. 
Abi, quant à elle, est en cavale. Pour faire libérer son frère, elle entre en contact avec la rébellion. Mais est-elle prête à tout risquer, jusqu'à ses idéaux ? 
Alors que le régime se durcit et que le sang coule jusque dans les rues de Londres, l'amour et le courage peuvent-ils vaincre la tyrannie et la magie ?

Pendant ce confinement, j'ai décidé de vider un peu ma PAL des livres qui ont tendance à y stagner longtemps. Ce deuxième tome de la trilogie des Puissants n'est là que depuis mon retour du salon de Montreuil 2019, mais je sais que si je ne m'y mets pas maintenant, il risque d'y rester encore longtemps.

J'avais beaucoup apprécié ma lecture du premier tome, même si je lui reprochais d'être légèrement trop introductif. J'étais très intriguée par les personnages de Silyen et Jenner Jardine et j'avais également un faible pour Luke Hadley. Ici, j'ai eu la surprise de découvrir de nouveaux personnages et de m'attacher à d'autres, ce que je n'aurais pas cru possible en lisant Esclaves.

Egaux est très loin de souffrir du syndrome du deuxième tome que l'on peut très souvent retrouver dans les trilogies. Il n'est absolument pas question ici de tome de transition, mais bel et bien d'un tome puissant ahaha quel magnifique jeu de mots et addictif !
Exactement le genre de tome que l'on a envie de lire quand on entame une trilogie.

Encore une fois, Vic James brouille les pistes en plonge souvent son lecteur dans un état de confusion totale. Celle-ci n'hésite pas à malmener ses personnages, qu'il s'agisse des roturiers ou des Doués pour leur en faire voir de toutes les couleurs: tout le monde y passe, et la plupart du temps on ne s'y attend pas.

Et c'est ce que j'aime avec cette autrice. Quand on pense avoir deviné où elle nous emmène, elle nous fait prendre un virage à 360 degrés et on se retrouve littéralement sur le cul.
J'avais vu venir ce que je pensais être une grosse révélation - qui s'est avérée exacte - mais je n'avais absolument pas anticipé les événements se déroulant dans les 30 dernières pages. Et j'ai été bluffée. Littéralement bluffée. Encore aujourd'hui en écrivant cette chronique, j'ai du mal à me remettre, et encore plus de mal à ne pas me jeter directement sur le troisième tome pour connaître le dénouement de cette saga coup de poing.

En conclusion, je ne peux que vous conseiller de découvrir la trilogie des Puissants,  car celle-ci mêle avec habileté uchronie, dystopie et fantastique sur un échiquier politique impitoyable. Tous les protagonistes de ce roman sont en quête de quelque chose et ils se battront jusqu'à la toute fin pour l'obtenir, ce qui promet au lecteur bien des moments d'action et de suspense.

Les infos utiles

Le site de Vic James
Sa page Facebook
Son Twitter
Ma chronique du tome 1
Parution VO: Dark Gifts: Tarnished City - 6 février 2018 - Del Rey Books
Parution VF: 5 avril 2018 - Editions Nathan

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D