mercredi 15 janvier 2020

Djihad Online - Morton Rhue (Todd Strasser)


Khalil est comme tous les lycéens de son âge: il aime aller à des soirées, flirter avec la plus jolie fille du lycée, et a plutôt de bonnes notes. Mais si Khalil est né aux États-Unis, sa famille a une autre histoire. D'origine bosniaque, ses parents et son grand-frère, Amir, ont immigré des années plus tôt pour fuir la guerre. 
La vie de Khalil ressemble peut-être à celle de n'importe quel ado américain, mais celle d'Amir est plus compliquée. Alors quand ce dernier commence à regarder les vidéos de prédicateurs d'un islam radical, Khalil se pose des questions... et décide de suivre les traces de son frère, coûte que coûte, plutôt que de le perdre. 
Les États-Unis, deux frères, un choix.

Je dois bien avouer que même si ce livre m'intriguait, j'avais tout de même une certaine appréhension. Je ne savais pas vraiment dans quoi j'allais m'embarquer. Même si le résumé annonçait clairement la couleur, le sujet n'en reste pas moins extrêmement touchy.

Encore aujourd'hui, presque une semaine après avoir terminé ce roman, je ne sais pas vraiment quoi en penser et comment me positionner face à lui.
Ce qui reste en tout cas, c'est ce sentiment de malaise qui m'a accompagné durant toute ma lecture et qui a nécessité que je me plonge dans un livre beaucoup plus léger après avoir fini celui-ci.

Pour commencer, j'ai eu énormément de mal avec le personnage de Khalil. Je sais que l'auteur a voulu en faire le personnage qui se fait embrigader par son frère dans une histoire qui le dépasse, lui donner le rôle du "gentil", mais vraiment, ce n'est pas passé.
Dès le départ, il m'a paru trop sûr de lui, imbu de sa personne et extrêmement condescendant vis-à-vis de Vitaly, son meilleur ami.

Sa manière de tout prendre par-dessus la jambe m'a beaucoup dérangée. On a l'impression en lisant ce livre, que ce personnage se complait dans la situation médiocre qui est la sienne, mais qu'en même temps il pense mériter beaucoup mieux.
Je ne sais pas si je suis claire, mais c'est comme ça que je l'ai ressenti.

Evidemment, Djihad Online est là pour nous faire réfléchir à l'ambivalence qui existe entre le fait de se présenter comme un pays intégriste, ouvert, et le racisme ordinaire qui pourrit littéralement la vie des personnes immigrées.
Et je dois bien reconnaître qu'il le fait très bien. C'est typiquement le genre de roman qui vous reste en tête un long moment après l'avoir refermé et qui fait réfléchir sur nos propres réflexes européens.

Malgré cela, le roman étrangement vite. Le rythme est soutenu et il y a assez peu de temps mort. Même quand le moment se prête à la réflexion, on sent comme une urgence en arrière-fond qui nous donne toujours envie d'aller plus loin.

En conclusion, Djihad Online est un roman très intéressant à parcourir, même s'il faut garder à l'esprit que ce n'est pas une lecture facile. L'auteur veut clairement mettre son lecteur à l'épreuve en le faisant réfléchir sur un sujet délicat, dans un roman qui remet en cause énormément de choses de notre quotidien.
C'est typiquement le genre de roman qu'il faut lire en gardant l'esprit ouvert.


Les infos utiles

Le site de Todd Strasser
Parution: 2 janvier 2020 - Bayard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D