mercredi 21 août 2019

L'Instant Bulles #8


Duellistes, tome 2

J'avais écrit un article complet pour vous parler du premier tome de Duellistes et je reviens aujourd'hui vous parler du deuxième que j'ai eu le temps de lire dernièrement.

Je suis globalement satisfaite de cette lecture. On y retrouve nos principaux protagonistes - à savoir Ran Sei et Ibara - dans leur quotidien de lycéens et l'histoire continue tranquillement.
La dynamique entre Ran et Sei est toujours emplie de respect et de tendresse, tandis qu'Ibara continue d'être le outsider charismatique que l'on attend de lui.

D'autres personnages font peu à peu leur apparition, mais l'histoire se concentre toujours sur ce principal trio, et ce pour notre plus grand plaisir.

Par contre, là où j'ai été un peu plus déçue, c'est dans l'absence de vrai combat d'épéistes comme ceux qui nous avaient été offerts dans le tome précédent. Cela avait le mérite de rythmer le déroulement de l'histoire et de donner un peu de piquant à l'ensemble.
Et puis, cette saga ne s'appelle-t-elle pas Duellistes ?

Mais malgré ce petit manquement, je ressors tout de même satisfaite de cette lecture et j'ai hâte de découvrir le tome suivant.

Versailles of the dead, tome 1

Acheté un peu sur un coup de tête, Versailles of the Dead est un manga qui m'a d'abord attiré à cause de sa couverture. Un rapide coup d’œil à la quatrième de couverture avait rapidement achevé de me convaincre.
Cependant je dois tout de même avouer être dubitative par rapport à celui-ci. Je ne suis pas totalement tombée sous le charme, mais j'ai tout de même apprécié certains éléments.

L'histoire commence avec l'attaque de la calèche de Marie-Antoinette par une horde de zombies, alors que cette dernière était justement en route pour Versailles et donc son mariage avec Louis XVI. Personne ne survit à cette attaque, sauf le frère jumeau de l'achi-duchesse, qui va donc prendre sa place afin de préserver l'alliance entre l'Autriche et la France...

Je suis d'accord avec vous, c'est totalement tiré par les cheveux. Et finalement c'est un peu ce que j'ai à reprocher à l'ensemble du manga. L'intrigue me fait l'effet d'être affreusement bancale et je n'arrive à m'attacher à aucun personnage car ils me paraissent tous complètement loufoque.

Cependant, il reste tout de même des éléments intéressants qui me donnent envie de continuer l'aventure, ne serait-ce que pour découvrir l'origine de toute cette affaire.

Je suis donc assez dubitative et je pense qu'il va falloir que je prenne le temps de réfléchir à la suite à donner à tout ceci.

Silencieuse(s)

Décidément, je trouve que nous faisons vraiment des achats très intéressant en matière de BD au boulot. Vous l'aurez compris, Silencieuse(s) est donc une BD que j'ai empruntée et que j'ai lu très rapidement.

Silencieuse(s) traite avec énormément de subtilité d'un sujet qui est loin d'en posséder beaucoup: le harcèlement et plus particulièrement le harcèlement de rue.
Sujet tabou s'il en est, puisque depuis que les femmes ont décidé de sortir du silence et d'en parler, une des seules réponses qui nous est faites est "Oui mais alors on ne peut plus draguer personne".
Comment vous dire que cette phrase a le don de me mettre en rogne...

Sibylline Meynet et Salomé Joly ont donc décidé de traiter de ce sujet en images grâce à la BD et je trouve qu'elles le font très bien.
A travers une large diversité de personnages, elles abordent le sujet avec beaucoup de psychologie et font en sorte de balayer un maximum de cas de figure.

Et sincèrement, certains font vraiment froid dans le dos, tandis que d'autres nous paraissent extrêmement familier.
Ce qui est intéressant et horrible en même temps  durant cette lecture, c'est que chaque lectrice risque de s'identifier à l'une ou l'autre histoire présentée ici.

Je conseille donc fortement cette lecture à tous. A mon sens, elle est d'utilité publique !

FRNCK, tome 5: Cannibales


J'avais adoré le premier cycle de FRNCK, il était donc logique que je me jette sur ce cinquième tome dès qu'il serait en ma possession, ce qui est chose faite depuis un petit moment.

Après les révélations spectaculaires faites à la fin du tome 4, l'histoire continue maintenant de deux côtés différents: Franck l'ado est toujours coincé dans la préhistoire et continue d'essayer de survivre dans ce milieu hostile, pendant que Gargouille et son arrivés dans le présent.
Oui, oui je sais, ça devient un peu compliqué à suivre...

Quoi qu'il en soit, notre jeune héros n'est pas au bout de ses peines, puisque comme le titre du tome l'indique, il va se retrouver confronter à un groupe de cannibales.
Au programme; course-poursuite dans la jungle, rencontres improbables et évidemment humour et galères à tout va.

On reste dans la continuité de ce qui avait été initié par les auteurs dès le premier tome, mais on ne s'en lasse évidemment pas.
Là encore, j'ai hâte de voir ce qu'on nous réserve pour la suite !

Le groom vert-de-gris

Etant donné que je suis dans ma période "Le Spirou de..." j'ai profité que celui-ci était disponible à la bibliothèque pour l'emprunter.

Alors que j'avais beaucoup aimé les deux tomes d'Emile Bravo ayant également pour thème la Seconde Guerre Mondiale, j'ai été un peu moins séduite par cette version proposée par Olivier Schwartz et Yann.

Au départ j'étais plutôt positive, appréciant les nombreux clins d’œil faits à la Belgique et à la région bruxelloise, mais je me suis tout de même rapidement lassée.
J'avais vraiment l'impression que les auteurs voulaient en faire trop, mettre toutes les expressions bruxelloises et wallonnes dans une seule BD, et même si j'apprécie énormément les particularités linguistiques de mon pays, j'ai trouvé que cela devenait un peu too-much.

L'histoire en elle-même est plutôt sympathique et se laisse lire, mais elle n'est cependant pas exceptionnelle non plus.
En tout cas, elle ne m'aura pas laissé un souvenir impérissable.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D