jeudi 29 novembre 2018

42 jours - Silène Edgar


Sacha, douze ans, et Jacob, son petit frère, sont à la fois surpris et très contents de partir en vacances avant la fin de l’année scolaire. D’autant qu’ils auront la chance de séjourner dans la pension de leur oncle Jean, un manoir breton au bord de la mer ! 
Une fois sur place, ce n’est pas tout à fait la colonie de vacances qu’ils s’imaginaient: les pensionnaires sont de drôles d’adultes qui se prennent pour Victor Hugo, Louis XIV, Néfertiti... Mais les garçons ne s’y ennuient pas une minute avec les jumeaux Éléanore et Léandre. 
Sans compter que le manoir abonde en secrets sur lesquels enquêter : qui fait ces bruits étranges dans le grenier ? Que sont ces loups qui rôdent dans les parages ?…

Je pense avoir acheté ce livre à Montreuil l'année passée... Ça va, je pense avoir déjà fait pire au niveau du délai de lecture.
Mais voilà, j'ai eu soudain envie de me pencher dessus. Force est de constater que j'ai bien fait, étant donné que je l'ai dévoré en à peine deux soirées.

J'ai tout de suite été prise dans le quotidien de Sacha et Jacob, que ce soit dans leur appartement à Paris, ou ensuite dans le manoir de leur oncle Jean.
Silène Edgar a parfaitement su rendre justice à la candeur et la naïveté qui caractérisent les enfants de cet âge. Etant donné que tout le roman se passe du point de vue de Sacha, cela a toute son importance pour le déroulement de l'histoire.

J'ai aimé suivre la vie de tous les jours des habitants du manoir. Ces tâches quotidiennes à accomplir qui sont presque banales mais qui ajoutent au réalisme de l'histoire.
Tous les personnages ont su me toucher, que ce soit Eléanore, Léandre et leurs parents ou encore les différents pensionnaires, un peu loufoques mais drôlement attachants.

En ce qui concerne les fameux mystères du manoir, j'ai trouvé ça tellement ingénieux de la part de l'autrice de ne jamais trop en dire, jamais trop en révéler, afin que le lecteur soit exactement au même niveau que Sacha et qu'il se pose lui aussi la question du réel et de l'imaginaire.

En tout cas, ce roman m'a réellement bouleversée. J'avais quelques soupçons par rapport au contexte, qui se sont peu à peu révélés être les bons et cela a encore renforcé mon amour pour ce roman.
Sans parler de l'épilogue et de la note de l'autrice, qui ont définitivement achevé de me faire pleurer.

En conclusion, 42 jours confirme mon amour pour la plume de Silène Edgar. Et je me réjouis de savoir qu'il me reste encore quelques romans de son cru à découvrir. Est-ce utile de vous préciser que ma venue au Salon de Montreuil annonce un craquage en règle à son stand ?


Les infos utiles

Le blog de Silène Edgar
Sa page Facebook
Son Twitter
Parution: 14 juin 2017 - Castelmore
Version adaptée aux dyslexiques: 18 octobre 2017 - Castelmore


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D