lundi 29 mars 2021

Anaïs Nin: Sur la mer des mensonges - Léonie Bischoff


Début des années 30. Anaïs Nin vit en banlieue parisienne et lutte contre l’angoisse de sa vie d’épouse de banquier. 
Plusieurs fois déracinée, elle a grandi entre 2 continents, 3 langues, et peine à trouver sa place dans une société qui relègue les femmes à des seconds rôles. Elle veut être écrivain, et s’est inventé, depuis l'enfance, une échappatoire : son journal. Il est sa drogue, son compagnon, son double, celui qui lui permet d’explorer la complexité de ses sentiments et de percevoir la sensualité qui couve en elle. 
C’est alors qu’elle rencontre Henry Miller, une révélation qui s’avère la première étape vers de grands bouleversements.

Anaïs Nin c'est un nom que j'ai souvent entendu dans ma vie. Je sais que c'est une autrice dont on a notamment publié les journaux intimes et je connais aussi la réputation qu'on lui a faite. Mais à part ça, je ne me suis pas plus renseignée que cela et je n'ai jamais rien lu d'elle (un jour ça viendra). Ainsi quand la BD de Léonie Bischoff est sortie et que tout le monde en a parlé, j'ai eu envie de la découvrir à mon tour.

Comment vous dire à quel point j'ai aimé cette lecture ? Même encore maintenant je peine à mettre des mots sur ce que j'ai ressenti durant cette lecture, tant mes émotions forment un amalgame impossible à séparer. Mais une chose est sûre: j'ai aimé cette BD.
Le premier point fort de cet album, ce sont évidemment les dessins de l'autrice. Ils sont d'une beauté à couper le souffle ! La palette de couleurs utilisée, le style légèrement onirique et brumeux suivant les scènes, le choix d'utiliser des crayons de couleurs... tout est superbement mis en scène.
Et puis, les traits des personnages sont si fins, si délicats. C'est un vrai régal pour les yeux.

Mais si les dessins sont superbes, l'histoire l'est tout autant. J'ai aimé la manière dont Léonie Bischoff met en scène ses personnages. Sachant qu'elle a lu les journaux expurgés d'Anaïs, cela semble d'autant plus authentique.
Evidemment il y a une part d'imaginaire propre à l'autrice. On ne lit pas ici une simple biographie, mais dans l'ensemble cette histoire paraît on ne peut plus réaliste.

Comme je l'ai dit plus haut, cette lecture m'a fait passer par mille émotions. J'ai eu tantôt de la peine pour Anaïs - voyant comme elle était habitée par un mal-être persistant - tantôt j'ai été révoltée de la manière dont elle a été traitée par les hommes présents dans sa vie et à d'autres moments j'ai éprouvé beaucoup d'amour à son égard.
C'était une expérience de lecture très particulière, qui je pense me restera longtemps en mémoire. Celle-ci m'aura permis d'appréhender un peu mieux cette figure de la littérature que l'on a beaucoup décriée (notamment concernant sa vie privée) tout en me donnant envie de découvrir ses écrits.
Que demander de plus ?

Les infos utiles

Le blog de Léonie Bischoff
Parution: 26 août 2020 - Casterman
Illustrations: Anaïs Nin: Sur la mer des mensonges par Léonie Bischoff © Editions Casterman 2020

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D