lundi 10 août 2020

En proie au silence, tome 1 - Akane Torikai


Misuzu exerce ce que certains appellent le plus beau métier du monde... Mais entre le désintérêt de ses élèves et surtout la blessure qu’elle porte en elle, la jeune femme essaie tant bien que mal de mener son existence, la tête haute.
Hélas, quand Minako, sa meilleure amie, lui annonce ses fiançailles avec Hayafuji, son petit ami de longue date, le quotidien de cette professeure vacille pour atteindre, peut-être, un point de non-retour. 
Pourra-t-elle trouver son équilibre dans une société si foncièrement inégale et injuste ?

! TW viol !

Pas simple de vous parler de ce manga pour que cela sonne juste, mais je vais faire de mon mieux. Je me permet juste d'insister sur le trigger warning posé plus haut, parce que si c'est un sujet qui vous met mal à l'aise, qui vous heurte d'une manière ou d'une autre, et ce quelque soit votre vécu, sachez que ce manga présente des scènes de viol explicites.
Ainsi, soyez bienveillant·es envers vous-même et protégez-vous. Ne lisez pas ce manga si cela doit vous faire du mal.

Maintenant que les bases sont posées, revenons-en à notre sujet principal.
Dans ce manga, nous suivons le quotidien de Misuzu, une jeune adulte qui exerce le métier de professeur. Cette dernière a un caractère plutôt réservé et cela se ressent énormément dans ses différentes interactions sociales, que ce soit dans le cadre de sa vie privée ou professionnelle.
Aussi, on la sent extrêmement mal à l'aise en présence de son amie Minako et encore plus vis-à-vis de son fiancé, Hayafuji.
Cela s'explique plutôt facilement: Hayafuji a violé Misuzu et continue d'exercer sur elle une pression d'une extrême violence, allant jusqu'à la harceler sur son lieu de travail.

Misuzu est donc totalement prisonnière de ce rapport de force entre elle et son agresseur, qui la fait chanter en la menaçant de tout révéler à son amie.
Ces scènes sont d'une violence inouïe et mettent totalement mal à l'aise. On se sent extrêmement mal pour Misuzu tout en comprenant son impuissance face à son bourreau.
On aimerait qu'elle se défende, qu'elle cherche de l'aide, mais on ne peut que se rendre compte que c'est extrêmement compliqué.
Misuzu a développé un mécanisme de défense commun à beaucoup de victimes de viol: la sidération. Dans ces moments, son corps ne lui répond plus et elle est totalement soumise à Hayafuji. Et par la suite, elle culpabilise de ne rien avoir fait pour se défendre et ne se sent donc pas légitime de demander de l'aide.

De l'aide, c'est ce que le jeune Niizuma - un de ses élèves - va justement tenter de trouver auprès d'elle, en lui faisant par de sa propre expérience traumatique. Mais cette confession va avoir l'effet inverse et va totalement braquer Misuzu, qui va rejeter le vécu du garçon et lui laisser entendre que comme il est un homme, c'est forcément de sa faute si on a abusé de lui.
Ce manga est très complexe dans sa construction, étant donné l'énorme background des personnages de Misuzu et Niizuma. Evidemment certaines réactions de Misuzu sont horribles et paraissent injustifiées, mais elles permettent aussi aux lecteurices de se remettre en question sur ce sujet difficile.

En proie au silence est vraiment une lecture difficile dans tous les sens du terme, mais je pense qu'elle est aussi nécessaire, surtout au vu de ce qu'il se passe dans nos sociétés actuelles.
Ce manga ne peut évidemment pas être abordé par tout le monde, mais je pense que l'autrice cherche avant tout à susciter la réflexion et la remise en question. 
J'attends de pouvoir découvrir la suite afin de me faire un avis plus prononcé, mais jusqu'à présent je trouve cette lecture très pertinente


Les infos utiles

Parution VF: 9 janvier 2020 - Akata
Parution tome 4: 8 octobre 2020 - Akata
Illustrations: En proie au silence par Akane Torikai © Akata 2020

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D