lundi 28 octobre 2019

Time bomb - Joelle Charbonneau


En ce samedi précédant la rentrée, le lycée devrait être vide. Pourtant, six ados y sont : Diana, la fille du sénateur, qui veut s'occuper de l'annuaire des élèves ; Rachid, qui cherche à se fabriquer une nouvelle carte de lycéen qui ne le stigmatiserait pas ; Z, parce qu'il est à la rue suite au décès de sa mère quelques semaines auparavant ; Tad, qui entend remettre à leur place ses coéquipiers de l'équipe de foot ; Cassandra, victime de bullying et bien déterminée à faire bouger les choses. Chacun a une bonne raison d'être là ; chacun a quelque chose à cacher. 
Soudain, deux bombes explosent, et les ados se retrouvent confinés dans le lycée. Chacun jauge l'autre, se méfie. Les peurs et les vieux démons redoublent lorsque les lycéens comprennent que le poseur de bombes est parmi eux, et qu'une troisième bombe menace d'exploser. 
Aussitôt, les soupçons se tournent vers Rachid, parce qu'il est musulman. Mais le véritable poseur de bombes, bien sûr, a un tout autre motif pour agir...

Vous le savez sûrement si vous êtes des fidèles du blog, je suis une grande fan de Joelle Charbonneau. J'ai d'abord adoré sa trilogie l'Elite, pour ensuite apprécier le dyptique Dividing Eden.
J'étais donc impatiente de découvrir son nouveau titre.

Time Bomb est assez différent de ce que l'autrice a fait précédemment, car il prend place dans la réalité du quotidien. L'autrice a fait le choix de traiter le sujet difficile qu'est celui des massacres dans les lycées américains et elle le fait plutôt bien, même si on flirte parfois avec le superficiel.

Comme l'indique le résumé, nous allons suivre six adolescents durant une attaque à la bombe. Si tous avaient une bonne raison d'être sur place quelques jours avant la rentrée, il s'avère que l'un d'entre eux est le poseur de bombe.
Ce roman choral est très bien amené, car il s'attarde sur la personnalité de chaque protagoniste et donne l'occasion au lecteur de mener lui-même l'enquête pour découvrir le coupable.

Par ailleurs, on apprécie toujours autant le style de Joelle Charbonneau (très bien traduit par Amélie Sarn) qui est on ne peut plus vif. L'autrice ne s’embarrasse pas de fioritures pour décrire la situation. Elle expose les faits de manière simple et directe, ce qui fait de Time Bomb un roman qui se lit très rapidement et sans interruption.

De plus, à l'instar des différents personnages, le lecteur sent la pression monter au fur et à mesure que le compte à rebours s'égrène. La tension est à son comble tout au long de l'intrigue et on ressent l'urgence de la situation à chaque page tournée.
Evidemment, les soupçons qui portent sur chaque personnage ajoute une dimension supplémentaire à l'histoire.

Joelle Charbonneau a donc décidé de traité d'une problématique importante et terriblement d'actualité: les attaques de lycées américains. Pour se faire, elle place sur l'échiquier des individus d'horizon différents, tous tourmentés à leur manière. Tous ayant une bonne raison de faire exploser ce lycée.

Se faisant, l'autrice essaie également de déconstruire les stéréotypes qui entourent très souvent ce type d'événement, accusant systématiquement "l'étranger" lorsque ce type de catastrophe a lieu.
Même si je pense qu'on aurait encore pu aller plus loin dans la réflexion, Joelle Charbonneau a le mérite d'en parler de manière réfléchie.

En conclusion, même si ce roman n'est pas parfait et peu paraître un peu court pour traiter d'un tel sujet, il pose de bonnes questions et dénonce un fait d'actualité qui a tendance à devenir banal.
En outre, le traitement des personnages est intéressant et offre une très belle diversité à tous les niveaux.
Autant de bonnes raison pour commencer Time Bomb !



Les infos utiles

Le site de l'autrice
Sa page Facebook
Son Twitter
Parution VO: 13 mars 2018 - HMH Books for Young Readers
Parution VF: 28 août 2019 - Milan jeunesse

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D