lundi 23 avril 2018

Les soeurs Carmines, tome 1: Le complot des corbeaux - Ariel Holzl


Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. 
Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône. 
Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! 
Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Le premier tome des Soeurs Carmine fait partie des 7 romans finalistes du PLIB (Prix Littéraire de l'Imaginaire Booktuber) pour lequel je fait partie du jury.
Il était donc plus que temps que je me penche sur son cas, surtout que la chronique de mon amie Mallou14 m'en avait donné encore plus envie !

Me voilà donc transportée à Grisaille, cité qui abrite toutes sortes de créatures plus douteuses les unes que les autres et où les moeurs sont franchement débridés.
Chaque habitant peut tranquillement tuer et dépouiller son voisin sans que quiconque n'y trouve à redire, pas même la Reine Aubépine du Lys, que tout cela laisse clairement de marbre.

C'est dans cette ville que vivent les soeurs Carmine.
Tristabelle, l'aînée, ne vit que pour la mode et les beaux partis. Elle orgueilleuse et pointilleuse à souhait, et ses remarques sont autant de piques empoisonnées qu'elle lance à ceux qui sont à portée de voix.
Et c'est souvent à Merryvère que sont justement destinées les paroles acerbes de l'aînée des Carmine. Merry est une monte-en-l'air (une voleuse se déplaçant par les toits) qui essaie de faire vivre sa famille grâce aux contrats et autres menus larcins qu'elle réussit à commettre.
Malheureusement, ceux-ci ne sont pas toujours fructueux, loin de là.
Enfin vient Dolorine, la benjamine de la famille. Petite fille candide et naïve qui se promène partout avec Monsieur Nyx, une poupée des plus étrange et aux idées assez sanglantes,  elle a cependant plus d'un tour dans son sac.

Alors qu'elles vivent seules depuis quelques années et qu'elles parviennent tant bien que mal à subsister grâce à la profession de Merry, les soeurs Carmine vont malgré elles se retrouver mêlées à un complot qui les dépasse complètement et qui va les plonger dans de biens sales draps.

On s'attache drôlement vite à nos trois soeurs (oui, même à Tristabelle), mais également aux autres personnages qui croisent notre route durant notre lecture.

Ariel Holzl réussit à créer un univers à l'ambiance glauque et morbide qui file la chair de poule, des personnages hétéroclites que l'on aime détester et des péripéties qui laissent le lecteur haletant et sur ses gardes.
Le tout saupoudré d'une grosse part d'humour noir et de cynisme, qui remet l'ensemble du contexte en perspective.

En conclusion, cet assemblage osé, mais efficace, nous offre un formidable roman qui cache derrière lui une trilogie promettante.
Chaque tome nous offrant l'histoire du point de vue d'une des soeurs, il me tarde de me procurer les tomes suivant afin de découvrir ce que Tristabelle et Dolorine nous préparent.
Cela risque d'être diablement plaisant !

Les infos utiles

Le site d'Ariel Holzl
Sa page Facebook
Son Twitter
Parution: 16 mars - Mnémos (Naos)
Tome 2: Belle de gris - 16 novembre 2017 - Mnémos (Naos)
A paraitre: Dolorine à l'école - mai 2018 - Mnémos (Naos)
#ISBN:9782354085451   #PLIB2018

4 commentaires:

  1. Contente qu'il t'ait plu :) Tu verras, le second tome est terrible aussi, j'ai eu un gros gros coup de coeur pour Tristabelle (si si !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohlala, je vais avoir du mal à tenir jusqu'aux Imaginales pour l'acheter !! :O

      Supprimer
    2. Un conseil, si tu as l'occasion achètes le troisième aussi :P
      J'étais un peu "fâchée" à la fin du deuxième car je n'avais pas du tout envie de quitter l'univers, pas comme ça du moins tu verras de quoi je parle ^^

      Supprimer
    3. Ah mais c'était bien mon intention ;-)

      Supprimer

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D