lundi 17 juillet 2017

Six of Crows, tome 2: La cité corrompue - Leigh Bardugo


Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. 
Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouent.

Au moment où j'écris cette chronique, je viens à peine de terminer ma lecture de Six of Crows et je ne sais pas si je vais trouver les mots justes pour vous en parler. Ou simplement parvenir à formuler des phrases cohérentes.
Si le premier tome avait déjà été impressionnant d'originalité, le second m'a véritablement retourné comme une crêpe.

De retour presque sains et saufs à Ketterdam après avoir vaincu les Druskelles du Palais des Glaces, nos six héros vont maintenant devoir se mesurer à Jan Van Eyck.
Pour cela, Kaz va devoir ruser plus que jamais car ses ennemis ont plus d'un tour dans leur sac.

Une fois encore Leigh Bardugo parvient à nous plonger dans son univers avec une facilité déconcertante. On navigue à travers la justesse de ses descriptions et on n'éprouve aucune difficulté à imaginer l'univers qu'elle nous décrit. Son style est fluide mais sa plume acérée, et on peine à reprendre notre souffle à certains moments car l'action ne s'arrête jamais. Le Barrel et ses quartiers avoisinants sont en perpétuel mouvement, pour notre plus grand plaisir.

Mais ce qui fait tout le charme de cette duologie, ce sont ses personnages, tous plus fascinants les uns que les autres.
Cependant, ce second tome met véritablement l'accent sur la psychologie de ceux-ci. Si le premier tome nous avait livré des bribes de l'enfance de Kaz Brekker, on s'immerge plus encore dans le passé de ce personnage emblématique, tout comme dans celui de ses compagnons. Aucun d'entre eux ne sera épargné.

On apprécie de retrouver à chaque nouveau chapitre le point de vue d'un personnage différents. Entre Kaz, Inej, Nina, Mathias, Wylan et Jesper, les pages s'enchainent sans qu'on ait le temps de s'en rendre compte.
La dynamique entre ce petit groupe change également. Certains d'entre eux se découvrent des sentiments mutuels, d'autres trouvent peu à peu un terrain d'entente, tandis que les derniers vont devoir affronter leurs anciens démons. Pour le pire ou le meilleur.

Cependant, un personnage sort peu à peu de l'ombre pour s'affirmer et se détacher de ses derniers espoirs concernant une possible rédemption et un retour au bercail. Wylan va devoir se confronter à son père et affronter ses peurs les plus profondes. Heureusement ses complices ne seront jamais bien loin.

Alors on s'immerge avec eux dans les ruelles sombres de Ketterdam et on observe Kaz placer ses pions et mener la danse en ayant toujours deux coups d'avance sur tout le monde, ou presque.
Le lieutenant des Dregs va parfois trébucher, mais ce ne sera que pour mieux se relever.

En définitive, lire Six of Crows c'est un peu comme regarder un spectacle de magie. On est subjugués par la mise en scène et les paillettes mises en avant, si bien qu'on ne se rend compte de ce qu'il se passe en coulisse qu'une fois que tout est dévoilé devant nos yeux ébahis.


Je remercie les éditions Milan pour ce service presse


Les liens utiles

Le site de Leigh Bardugo
Sa page Facebook
Son Twitter
Ma chronique du tome 1
Parution VO: Crooked Kingdom - 27 septembre 2017 - Henry Holt and Co
Parution VF: 24 mais 2017 - Editions Milan


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D