samedi 6 septembre 2014

La sélection, tome 2: L'Elite - Kiera Cass



La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illeá, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie. 

Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... 
Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie...

SPOILER ALERT

Moi qui disait dans ma chronique du tome 1 que cette dystopie était gentillette, je me rends compte dans ce deuxième tome qu'on rentre beaucoup plus dans le vif du sujet et surtout dans les sujets qui fâchent: les fondements de la monarchie d'Illéa, les vrais visages de certains personnages et surtout les châtiments infligés à ceux qui ne respectent pas la loi.

J'ai énormément aimé ce tome ! Peut-être pas plus que le premier, mais au moins autant. Je me suis plongée dans ce livre avec un réel régal et je n'ai pas vu le temps passer en sa compagnie. Et vu que c'est ce que je demande à un livre, pour lui c'est gagné !

Je vais tout de même apporter mon petit bémol en évoquant le personnage d'America. Je l'aime beaucoup c'est vrai, mais elle a ce petit côté indécis que je reprochais déjà à Triss dans Divergente.
Un fois elle est sûre de ses sentiments et dix pages après tout est remis en question à cause d'un mini-détail qui échapperait à n'importe qui d'autre... Et comme je ne suis pas un fan des "je t'aime, moi non plus" il y a eu des moments où elle m'a vraiment énervé.

Cependant il y avait quand même des moments où je la comprenais et où j'avais énormément de sympathie pour elle, notamment lors des Bulletins. A sa place j'aurai également été morte d'angoisse et je ne pouvais que compatir avec elle. Avoir peur de faire le moindre faux pas, j'ai ressentis ça durant toute mon adolescence lorsque je devais moi-même passer devant tout le monde lors d'un exposé. Dans ces moments-là je me sentais très proche d'elle.

Passons maintenant à mon personnage coup de cœur de ce roman (mais également de la saga), j'ai nommé Maxon ! Oui, oui, vous pouvez me traiter de petite midinette en chaleur... C'est exactement comme ça que je me sentais lorsqu'il apparaissait au détour d'une scène.
Non seulement les descriptions physiques le flattent comme c'est pas permis, mais en plus il a des qualités que j'apprécie chez un personnage masculin.
Oui il est beau et fort, mais on se rend compte qu'il a également des faiblesses et des secrets et qu'il est difficile pour lui de se livrer complètement.
Si parfois cet aspect de lui prenait America de court, moi j'ai trouvé ça très touchant. Parfois j'avais juste envie de le prendre dans mes bras pour le consoler. (Oui juste pour ça ! Bande de petites perverses !)

Par contre pour ce qui est du personnage d'Aspen, c'est une autre paire de manche. Ce qui m'énerve chez lui c'est qu'il revient comme une fleur, un peu par hasard, qu'il dit deux ou trois petites phrases gentilles et mignonnes et BAM tout le monde lui tombe dans les bras, America la première. Non ! Non, non, non et non ! Je ne suis pas d'accord.
Je ne sais pas pour vous les filles, mais moi le mec qui m'a laissé tomber comme une vieille chaussette à cause de son égo mal placé, il peut revenir me supplier il ira se faire voir !
Oui bon ok, sans lui et sans ça il n'y aurait pas eu d'histoire, mais tout de même.

Ensuite il y a toute une panoplie de personnage qu'on aime beaucoup ! Bien sûr il y a les cinq autres sélectionnées (Marlee étant ma préférée), mais il y a aussi les trois femmes de chambre d'America pour qui j'ai énormément d'affection, la famille d'America qui n'est pas commune mais qu'on adore, et puis il y a des personnages qu'on adore détester. Je ne les citerai pas, vous aurez compris de quoi je parle.

Tout ça pour conclure ma chronique en disant que j'ai énormément apprécié ce deuxième tome et qu'il ne m'a pas laissé indifférente.

Les liens utiles




6 commentaires:

  1. Je ne l'ai pas dans ma PAL et ça me fait enrager car j'aimerais vraiment le lire. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui je te comprends, moi j'ai eu la bonne idée d'acheter les trois d'un coup ^^

      Supprimer
  2. Tu m'as donné envie de lire ce deuxième tome! Et je trouve que les couvertures sont très très belles (je me répète surement, mais bon).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense qu'on a déjà toutes dit que les couvertures sont vraiment magnifiques, mais ça ne fait pas de tort de le répéter ;-)
      J'espère que tu apprécieras ta lecture :D

      Supprimer
  3. Réponses
    1. On peut difficilement être plus clair ;-)

      Supprimer

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D