vendredi 22 novembre 2013

Les Nombrils tome 6: Un été trop mortel ! - Delaf & Dubuc



Celui-là on l'attendait, et bien le voilà ! Voici déjà le sixième tome des Nombrils !
(Oui oui, je suis une grande fan de Delaf & Dubuc ^^)

Alors, où en étions-nous resté ? 
(Attention, présence de spoiler pour ceux qui n'aurait pas lu les BD précédentes)

A la fin du 5e tome on apprend que Mélanie n'a en réalité pas tenté de se suicider, mais qu'elle a été poussée par quelqu'un qui a dit vouloir "faire un monde meilleur". Et c'est sur ce super cliffhanger que la BD se termine.
Je sais pas pour vous, mais chez moi ça a été hyper frustrant ! Bah oui, quand même hein... Moi je l'aime bien le petit Albin, j'ai pas forcément envie que ce soit un tueur. Mais là avouez que toutes les preuves sont contre lui...

Et c'est comme ça qu'on débute le 6e tome. Jenny et Vicky profitent de la plage pour leur vacances, tandis que Karine répète avec le groupe car un producteur doit venir les voir pour un éventuel contrat à signer. Et bien sûr Vicky fera tout pour empêcher que le groupe ait cette opportunité (car sinon, Karine ne sera plus là pour "mettre en valeur la beauté de Vicky").



Et parmi tout cela, Vicky découvre ses nouveaux voisins, avec une adolescente gothique et rebelle, et un super ultra beau mec (super bon parti à marier sur qui sa sœur a déjà jeté son dévolu).

Quant à Jenny, alors qu'elle drague tout ce qui bouge sur la plage (surtout le maître nageur qui a tout dans les muscles et rien dans la tête), elle retrouve Hugo qui travaille au stand de fast-food.



Ici des amitiés vont se faire, se défaire, des coups de foudre vont apparaitre, mais pas nécessairement où on les attend.

Ce que j'aime beaucoup dans les Nombrils, c'est le back-ground de ces filles, à l'apparence intouchable et irréprochable. Jenny et sa mère alcolo-dépressive, sa soeur et son petit frère dont il faut s'occuper, dans une maison qui respire tout sauf la propreté et la joie de vivre.
Et Vicky, avec sa famille qui ne l'apprécie pas à sa juste valeur, qui fait tout pour la rabaisser et qui lui dit à demi-mot qu'elle n'est pas désirée.
Quand on voit ça, on comprend (quand même un peu) pourquoi ces filles sont si imbuvables en dehors de chez elle. Et j'aime beaucoup Delaf & Dubuc pour cette petite leçon de vie.



Bref, dans ce tome, l'intrigue prend peu à peu fin, mais une nouvelle prend place. Et on retrouve Karine avec ses sentiments toujours aussi ambigus au sujet d'Albin et de Dan. Lequel fera chavirer son cœur ??
Et surtout le plus important dans tout ça: les gags qui sont quand même très bon (j'en ai repéré un ou deux pas mal).

Bref, un cocktail de dessins, d'humour, de suspense et d'émotions qui ne me laisse pas indifférente. J'espère qu'il en sera de même pour vous !

4 commentaires:

  1. J'adore cette BD ^^
    Elle me fait trop rire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi je suis fan :D
      J'adore l'humour des auteurs ;-)

      Supprimer
  2. Bientôt le tome 7 ! 4 septembre !!!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D