mercredi 9 septembre 2020

Pour l'amour de Dieu, Marie ! - Jade Sarson


Élevée en Angleterre dans une école catholique, Marie Lovitt applique une conception bien à elle de l'injonction "Aime ton prochain" qui lui a été inculquée depuis son plus jeune âge. Généreuse, indifférente aux normes, Marie suit les élans de ses désirs avec une spontanéité qui enchante ceux qui en bénéficient, mais choque et déroute beaucoup d'autres, à commencer par ses parents. 
Des années 1960 aux années 1980, Marie s'efforce de construire sa vie en toute liberté, persuadée que l'amour pour les autres, aussi multiple soit-il, ne peut être source de mal. 
Et c'est avec cet attachement que l'on suit le parcours de cette femme libre, féministe, pansexuelle avant l'heure, emblématique de l'évolution des rapports à la sexualité et à la religion au fil des cinquante dernières années.

Avec un titre et une couverture pareilles, il était évident que cette BD était faite pour moi ! Ni une, ni deux, quand j'ai vu qu'elle était disponible au boulot, je n'en ai fait qu'une bouchée. Et c'était vraiment une très, très bonne découverte.

Marie est donc élevée dans une famille catholique traditionnelle des année 60 où tout est bien propre, bien rangé, où rien ne dépasse et où surtout, rien n'est différent. Car il n'y a rien de pire que la différence, que celle-ci soit ethnique, politique ou encore - malheur ! - sexuelle.
Malgré cette éducation stricte et fermée, Marie décide de rester fidèle à ce qu'elle est et d'agir avant tout selon ses propres envies et limites, quitte à ce que cela déplaise à sa famille. C'est plus fort qu'elle: elle ne peut nier ce qu'elle est: une femme d'amour et de plaisir.

Ainsi elle sort et couche avec différent·es partenaires, peut importe leurs sexes, leur origines et leurs croyances. Marie est une femme qui ne se laisse pas dicter sa conduite par qui que ce soit et qui assume pleinement ses choix de vie.
Cette BD met un énorme coup de pied dans la fourmilière du patriarcat traditionnel, et ce pour notre plus grand plaisir ! Evidemment, notre héroïne est confrontée à l'étroitesse d'esprit de bon nombre de personnages, mais l'autrice parvient à mener son histoire afin de nous faire comprendre les limites de cette intolérance.
Le sujet est superbement bien amené et pousse les lecteur·ices à la réflexion.

Enfin, que serait une BD sans ses dessins, je vous le demande ! Ceux de Jade Sarson sont d'une beauté et d'une finesse à couper le souffle. Les traits des personnages sont délicats et il est difficile de ne pas les admirer encore et encore.
Comme dans beaucoup de BD actuelles, l'autrice se sert de la bichromie pour faire ressortir les aspects les plus importants de ses dessins et ce procédé s'harmonise à merveille avec l'histoire.
Tantôt bleue, tantôt jaunes, tantôt roses, les couleurs s'enchaînent au fil de la vie de Marie, tout en faisant en sorte que sa chevelure d'or soit toujours mise en valeur, quelle que soit la case.

En conclusion, malgré une histoire qui débute dans les années 60 pour se terminer à peu près 20 ans plus tard, Pour l'amour de Dieu, Marie ! est une BD des plus actuelle de part les thèmes qu'elle aborde. Pour moi c'est un coup de cœur autant graphique que scénaristique !


Les infos utiles

Le Twitter de Jade Sarson
Son Instagram
Parution VO: For the Love of God, Marie ! - 21 juillet 2016 - Myriad Editions
Parution VF: 1er mai 2019 - Editions Cambourakis

2 commentaires:

  1. J'ai adoré aussi ! C'était génial, merci pour la découverte, sans toi je ne m'y serais peut-être pas intéressée de plus près, et j'aurais regretté ^^

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D