mercredi 15 juillet 2020

Il fallait que je vous le dise - Aude Mermilliod


La rencontre de la dessinatrice Aude Mermilliod et du romancier Martin Winckler. Deux voix pour rompre le silence sur un sujet encore tabou, l'IVG. 
Si elle donne le choix, l'IVG ne reste pas moins un événement traumatique dans une vie de femme. Et d'autant plus douloureux qu'on le garde pour soi, qu'on ne sait pas dire l'ambivalence des sentiments et des représentations qui l'accompagnent. L'angoisse, la culpabilité, la solitude, la souffrance physique, l'impossibilité surtout de pouvoir partager son expérience. 
Avec ce livre, Aude Mermilliod rompt le silence, mêlant son témoignage de patiente à celui du médecin Martin Winckler. Leur deux parcours se rejoignent et se répondent dans un livre fort, nécessaire et apaisé.

Le hasard a voulu que je lise L'Ecole des soignantes et Il fallait que je vous le dise dans le même laps de temps, sans savoir que ces deux récits étaient étroitement liés car ils impliquaient tous deux la présence bienveillante de Martin Winckler. La collaboration entre ces deux auteurices m'a tout de suite séduite.
Dans la première partie de ce roman graphique, Aude Mermilliod raconte sa propre histoire et son parcours. Comment elle a vécu son IVG, mais également comment elle a été reçue - et parfois jugée - par les différents professionnels de la santé durant cette période.
Cette BD met en image et sans tabou un acte médical que beaucoup de femmes sont ou seront amenées à vivre et elle le fait avec justesse, en nous en montrant tous les aspects, jusqu'au moins glorieux.

La seconde partie est consacrée à l'expérience de Martin Winckler en tant que médecin pratiquant des IVG. On suit ce dernier dans son apprentissage de la pratique mais également dans ses réflexions, ses doutes et ses remises en question. 
Découvrir de nouvelles facette de cet auteur et médecin était réellement bénéfique et instructif. Ce n'est pas tous les jours que des hommes - médecins de surcroit - se mettent à la place des femmes et s'interrogent sur leur bien-être. C'en est presque rafraîchissant.

Le dessin et les couleurs utilisées par l'autrice sont elles aussi très pertinentes. Elles collent toujours parfaitement avec l'histoire et amènent un peu de douceur et de légèreté au milieu de sujets importants.
Le ton de la BD est toujours bienveillant et accessible, ce qui rend cette dernière très agréable à parcourir, malgré le sérieux du sujet.
En conclusion, Il fallait que je vous le dise est une BD qui ne laisse personne indifférent dès le moment où elle est ouverte. Avec beaucoup de pédagogie et d'humanité, l'autrice nous dévoile les différentes facettes de cette pratiques et nous offre un point de vue concerné sur cette dernière.
Un ouvrage à mettre entre toutes les mains !


Les infos utiles

Le site d'Aude Mermilliod
Sa Page Facebook
Parution: 24 avril 2019 - Casterman
Illustrations: Il fallait que je vous le dise par Aude Mermilliod © Casterman 2019

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D