vendredi 26 juin 2020

My other Addictions #67



Comme d'habitude pour ce rendez-vous mensuel, je vous parle des films et séries que j'ai récemment bingés 😉

Les films que j'ai vus chez moi

Bombshell

Inspiré de faits réels, SCANDALE nous plonge dans les coulisses d’une chaîne de télévision aussi puissante que controversée. 
Des premières étincelles à l’explosion médiatique, découvrez comment des femmes journalistes ont réussi à briser la loi du silence pour dénoncer l’inacceptable.

J'ai vu ce film sans trop me préoccuper du pitch, mais il faut bien avouer qu'on est directement plongé dans cette affaire de harcèlement et qu'on ne peut plus s'en détacher.
C'est d'autant plus fou que cette histoire est basée sur des faits réels. C'est horrifiant !

J'ai trouvé les trois actrices principales très convaincantes dans leurs rôles respectifs, avec un attachement particulier pour le personnage de Megyn Kelly, interprété par Charlize Theron.

C'est assez révélateur de ce qu'il se passe dans notre société depuis des années. C'est important de s'en rendre compte et de pouvoir produire des films qui osent dénoncer ces abus.

The Maze Runner
  
Thomas, 16 ans, se réveille dans un ascenseur. Il ne sait plus qui il est ni d'où il vient, et ne semble se rappeler que de son prénom. 
Lorsque l'ascenseur s'ouvre, il est accueilli par d'autres garçons de son âge dans la clairière, un monde mystérieux entouré par un labyrinthe impénétrable, et où personne ne sait pourquoi il est là.

Je n'avais encore jamais vu que le premier film, étant donné que je voulais avoir lu la saga avant de voir son adaptation.
Et puis je me suis lassée de la saga du Labyrinthe, et j'ai été totalement dégoûtée et découragée lorsque les accusations à l'encontre de Dashner sont tombée, voilà déjà quelques années.
Ceci a fait que je n'ai jamais lu le troisième tome et que je ne m'en porte pas plus mal.

Mais du coup, j'étais curieuse de voir les films, pour ne pas mourir idiote et pour savoir comment toute cette histoire se finissait.
Bah finalement je suis contente de ne pas avoir persévéré dans ma lecture. Les films m'ont largement suffit, même si aucune scène ne m'a véritablement surprise.
Tout est attendu dans ce film et on sent venir le dénouement à des kilomètres à la ronde. Les seuls personnages qui vaillent un tant soit peu la peine sont Jorge et Brenda et je ne me souviens même pas s'ils étaient ou non présents dans les livres...

Bref, j'ai au moins vu la trilogie en entier, mais je n'en garde pas un souvenir impérissable.


365 DNI

Laura est une assistante commerciale en Pologne et effectue un voyage en Sicile avec son petit-ami et des amis pour fêter son anniversaire. Elle est kidnappé par Massimo, un mafieux italien, qui lui donne 365 jours pour tomber amoureuse de lui. 
Elle refuse de lui obéir et joue avec lui. Une relation sexuelle à tendance sadomasochiste s'installe entre eux et Laura tombe sous le charme de Massimo.

Je n'avais absolument pas entendu parler de ce film avant que tout le monde s'offusque de l'histoire sur les réseaux sociaux. Et comme je suis quelqu'un de très curieux et qui aime se faire son propre avis sur les choses, j'ai lancé ce film le week-end dernier, parce que je n'avais rien de plus intéressant à faire.

C'est affligeant.
C'est affligeant de voir qu'on peut encore produire et diffuser ce genre de chose en 2020, alors qu'on se bat constamment contre la culture du viol, l'importance du consentement et pour le féminisme de manière générale.
Il n'y a rien qui va dans ce film.

La meuf se fait kidnapper, mais elle pourrait tout aussi bien avoir été invitée, tant elle paraît super à l'aise de suite.
Elle ne hurle pas, ne se débat presque pas et passe son temps à provoquer son ravisseur. Qui fait ça alors qu'on vient de la kidnapper ? Personne !

Evidemment on s'assied sur le consentement dès les premières minutes du film hein, et ça ne dérange personne. Et puis finalement, au bout d'à peine une heure de film, ça baise et ça tombe amoureux.
De son kidnappeur, je tiens tout de même à le rappeler.

Mais bon, c'est pas grave, il est beau gosse et il est riche. Qui ne tomberait pas amoureuse d'un kidnappeur beau et riche, qui vous fait faire du shopping lors de votre deuxième jour d'enlèvement, je vous le demande ?
Franchement, je ne vois pas pourquoi on se bat pour notre liberté, alors qu'il suffirait qu'on nous kidnappe et qu'on nous offre tout sur un plateau.
Mais attention, il faut que le kidnappeur soit beau et riche, sinon ça marche pas.

Je trouve cela horrible qu'on fasse croire aux femmes que c'est à cela qu'elles doivent aspirer. Et qu'on nous vende ce film comme une ROMANCE.
Qu'est-ce qui ne va pas chez vous en fait ? Où c'est romantique de se faire kidnapper ?

Bref, je pourrais encore disserter des heures sur tout ce qui cloche dans ce film, mais ce serait un vraie perte de temps. 

Artemis Fowl

Millionaire, génie et cerveau criminel malgré ses 12 ans, Artemis Fowl ne sait pas dans quelle aventure il s'engage le jour où il kidnappe une fée pour sauver sa famille grâce à sa magie.

Ça y est, j'ai enfin eu le courage de regarder ce film.
Si vous voulez la version courte, la voilà: ce film est une purge !

Si vous avez aimé la saga Artemis Fowl pendant toute votre adolescente, il n'y a aucune chance pour que vous adhériez à cette adaptation.
Rien ne va.
Strictement rien.

Pour vous faire une liste non exhaustive, voici ce que j'ai retenu de mon visionnage:

Artemis Fowl fait du surf...
Sa mère est morte
Butler ne veut pas qu'on l'appelle Butler (depuis quand?)
Mulch est un nain géant (pourquoi ??)
Les personnages principaux ont tous le charisme d'une huître (surtout Artémis et Holly)
Julius Root est une femme ! (sorry Judi Dench, mais là c'est juste pas possible)
Le budget des effets spéciaux a connu des jours meilleurs chez Disney
Colin Farrell ne sert à rien (sérieux, arrêtez de le mettre dans des films de ce type, ça ne lui va vraiment pas)

Maintenant pour me consoler de cet horrible visionnage, je n'ai plus qu'une seule envie: relire les livres.


Les séries que j'ai regardées

Grey's Anatomy
Saison 7
Saison 8
Saison 9

Meredith Grey fait son entrée en tant qu'interne en chirurgie au Seattle Grace Hospital. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que l'homme avec qui elle a couché hier soir est aussi... son boss, le "Docteur Mamour". On suivra ses aventures ainsi que celles des autres internes (Cristina Yang, Izzie Stevens, George O'Malley et Alex Karev). Dans un lieu où la vie et la mort sont si proches, l'amour devient omniprésent.

On prend les mêmes et on recommence.
Mais finalement, je trouve que ce revisionnage de Grey's Anatomy est tout de même bénéfique. 
Je n'ai vu chaque saison qu'une seule fois et j'avais une bonne vision globale de l'ensemble. Mais revoir certains épisodes avec mes yeux d'adultes me font me rendre compte que la plupart des personnages masculins de cette série sont toxiques.

Oui, même Dereck...
Quand je vois comment il traite Meredith à la fin de la saison 7 et au début de la 8, il y a de quoi grincer des dents !
Il la fustige, il l'ignore, il impose la loi du silence... Woaw c'est hyper violent.

Mais la palme revient quand même à Owen, avec toute l'histoire de l'avortement de Cristina. Je ne me rappelais pas à quel point cette situation était violente.
Le mec lui suggère quand même de garder le bébé pour lui faire plaisir quoi... Et lui dit qu'elle ne sera pas obligée de s'en occuper.
Bah dis donc, ça vend du rêve !
Le personnage de Cristina reste hyper cohérent par rapport à la situation, étant donné qu'elle a toujours été claire sur son refus de la maternité, sauf quand elle lui permet de revenir dans sa vie... Là ça cloche vraiment.
Elle aurait dû le quitter purement et simplement.

Donc voilà, je revois cette série avec un œil neuf, je vois qu'il y a des choses qui sont problématique et cela me permet de me rendre compte que je me suis vraiment bien déconstruite en l'espace de quelques années.

Queer Eye
Saison 5

L'émission primée aux Emmys revient avec cinq nouveaux experts prêts à insuffler un peu de bon goût à l'Amérique lors de missions de relooking assez ardues.

Il n'y a rien de neuf à dire sur cette émission, à part qu'elle est toujours aussi géniale !
Certains épisodes sont un peu moins bons que d'autres, mais certains m'ont vraiment mis les larmes aux yeux ! Sans parler de l'hommage à la fin du premier épisode (je ne vous spoile rien, mais c'est super triste, préparez vos mouchoirs).

Bref, vivement la prochaine saison !



Top Chef
Saison 11

Après un casting réalisé dans toute la France et la Belgique, 12 jeunes espoirs de la cuisine jugés par 4 chefs de renommée nationale et internationale s'affrontent dans différentes épreuves pour tenter de devenir le Top Chef de l'année et remporter 100 000€.

Voilà, Top Chef c'est fini pour cette année.

J'aurais beaucoup apprécié les quart de finale et même une partie des demis.
J'ai beaucoup aimé l'ambiance qu'il y avait entre les candidats dans les derniers épisodes, mais je suis quand même déçue du vainqueur...

Je n'appréciais pas particulièrement David, le trouvant trop classique (et trop lèche-bottes avec Darroze) comparé à Adrien qui était vraiment hyper novateur et drôle dans sa cuisine.
De mon point de vue, ce dernier avait tout de même plus de mérite.
Mais bon, c'est le jeu hein.

Je suis évidemment déçue que Mallory n'ait pas pu accéder à la finale, mais j'avoue que je l'avais vu venir. Mais il aura tout de même fait un super parcours et c'est ça qu'il faut retenir de cette saison.
Un petit belge de 22 ans est allé jusqu'en demi-finale.
Qui sait, le prochain gagnera peut-être la saison?

6 commentaires:

  1. 365 DNI ?! Je ne connaissais pas... et ne vais pas chercher à le voir. Ton avis me suffit pour savoir que je ne supporterai pas de regarder un truc comme ça.
    En revanche, SCANDALE devrait pouvoir m'intéresser !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, évite cette horreur, ça vaudra mieux !
      Scandale est vraiment très intéressant, même si le rythme est assez inégal.

      Supprimer
  2. Pour The Maze Runner, j'avais beaucoup aimé le premier, le livre comme le film, mais pour le bouquin, on m'avait dit que la suite était bof alors je n'ai pas continué. J'ai vu le deuxième film mais ça ne m'a pas donné envie de connaitre le dénouement.
    365 DNI a l'air d'être une vraie merde et en effet, je ne comprends pas comment on peut publier ça à l'heure actuelle ! Surtout sur Netflix où c'est accessible à tout le monde... Quelle image d'une romance on donne avec ce film ? Genre c'est normal de se faire kidnapper puis d'en avoir rien à foutre pcq le mec t'offre une séance shopping et qu'il est riche et beau ? En fait, je ne pige vraiment pas Netflix qui t'offre certaines séries ou films avec plein de bienveillance ou des sujets pour nous sensibiliser mais qui te produit ce truc à côté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que ça m'étonne assez bien d'eux, étant donné tout ce qu'ils diffusent d'autre.
      Mais vraiment, ce film est ultra toxique du début à la fin !
      Des personnes comme nous verront les problèmes de ce film, mais une grande majorité non et en particulier les plus jeunes, et c'est ça qui est grave !
      Quand je vois tous les commentaires positifs que j'ai lu sur ce film et sur l'annonce de la suite, je suis totalement outrée !
      Alors qu'il y aurait tellement moyen de faire des bons films érotiques, qui ne seraient pas problématiques !

      Supprimer
    2. Arf pcq va y avoir une suite ? :(
      Et oui, le problème est là, certains plus jeunes ne verront pas que ce film est problématique, c'est le plus dangereux ! Et c'est horrible, juste quand on arrive un minimum à sensibiliser sur le consentement et tout, bam ce film de merde sort et ça remet les efforts fournis à zéro...

      Supprimer
    3. Ouais apparemment ils ont signé pour une suite. Et vu la fin, ça parait logique.
      C'est exactement ça ! On se bat pour le féminisme, le consentement et le reste pour qu'un film vienne tout saboter... C'est affligeant.

      Supprimer

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D