mardi 31 mars 2020

Shadowscent, tome 1: Le parfum de l'ombre - P. M. Freestone


Dans l'empire d'Aramtesh, les parfums, sacrés, sont l'objet de toutes les convoitises. Avec son nez affûté et sa grande connaissance des senteurs, Rakel espérait devenir parfumeuse et gagner de quoi soigner son père malade. Mais le prince Nisaï est empoisonné et elle est accusée à tort... 
Obligée de fuir, Rakel doit absolument découvrir l'antidote au poison qui a plongé le prince dans le coma. Ainsi, seulement, elle pourra laver son nom. Pour cela, elle devra s'allier avec Ash, le soldat envoyé sur ses traces. 
Ensemble, ils découvriront d'anciens secrets enfouis aux confins de l'empire – et au plus profond d'eux-mêmes. Mais parviendront-ils à déjouer la machination qui menace la paix fragile d'Aramtesh ?

Encore une fois, je ne savais pas à quoi m'attendre avec ce roman. Je l'ai reçu via une Masse Critique privée, et à part m'être un peu renseignée sur l'autrice pour savoir si je pouvais me fier à elle, j'avais à peine lu le résumé. Vous le savez, j'aime être surprise par mes lectures. Et cette fois-ci, ce fut le cas.

Dès les premières pages, j'ai été emportée par la plume de P. M. Freestone et je n'avais plus envie de m'arrêter de lire. L'univers créé par l'autrice est des plus intéressant, et je dirai même qu'il est assez original. Avec son ensemble de parfums, de mystères et de senteurs, il ressemble assez peu à ce que j'ai déjà pu lire en fantasy et en littérature de l'imaginaire en général et c'était assez rafraîchissant.

L'empire d'Aramtesh offre un décor splendide à cette aventure originale. Les différentes provinces parcourues durant le récit ont toutes quelque chose de particulier à montrer à nos deux héros et pour une fois, les descriptions ne m'ont pas parue superflues. Au contraire, elles apportent un petit plus au roman, que je ne saurais décrire correctement.

Les personnages sont le gros point fort du roman. J'ai aimé le tempérament affirmé de Rakel, toujours prompte à passer à l'action malgré les innombrables dangers, ainsi que celui plus pragmatique d'Ash, avec qui elle partage son périple.
La complicité naissante entre ces deux-là est tissée avec beaucoup de douceur et de logique, si bien qu'elle apparaît comme étant naturelle. En combinant leurs points forts et leurs points faibles, nos deux protagonistes forment un duo qu'il est agréable de suivre durant cette épopée fantastique.

Nisaï est également un personnage complexe et plaisant à suivre, même s'il se retrouve rapidement hors-jeu (je ne spoile rien, c'est écrit dans le résumé). Il est plein de sagesse et de compassion et je pense qu'il a encore énormément à offrir à cette intrigue.

Le rythme du roman est tellement bien tenu, que jusqu'à la toute fin je pensais qu'il s'agissait d'un one-shot. Qu'elle ne fut pas ma surprise de découvrir dans les dernières pages du roman que j'allais devoir prendre mon mal en patience et devoir attendre la parution d'un deuxième tome pour avoir le fin mot de cette histoire !

En conclusion, dans ce premier romans P. M. Freestone est parvenue à allier action et description avec un rare talent, pour nous emmener à la découverte de l'empire d'Aramtesh en compagnie de personnages complexes mais attachants. Son écriture m'a emmenée plus loin que ce que j'imaginais au départ et j'ai extrêmement hâte de pouvoir découvrir la suite de ce récit épique !


Les infos utiles

Le site de P. M. Freestone
Son Twitter
Parution VO: Shadowscent: The Darkest Bloom - 1er mai 2019 - Scholastic
Parution VF: 16 janvier 2020 - La Maritinière Jeunesse
Tome 2: Shadowscent: Crown of Smoke - 2 avril 2020 - Scholastic

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D