jeudi 28 juin 2018

Aubépine, tome 1: Le génie saligaud - Karensac et Thom Pico


Aubépine était bien tranquille à la ville, et voilà que ses parents déménagent dans un trou paumé à la montagne. Il n'y a rien dans le coin et personne à qui parler, à part peut-être une vieille bergère mystérieuse et ses chiens laineux, des monstres et un génie saligaud ! 
Aubépine ne va pas s'ennuyer finalement: elle va devoir affronter de nombreuses menaces magiques au fil des saisons!

Découvert ce mois-ci, le premier tome de la saga Aubépine m'a agréablement surprise. N'ayant vu que la couverture, je n'en attendais rien de particulier, et pourtant j'ai tout de suite été emportée dans la montagne aux côtés de notre jeune héroïne.

Aubépine emménage donc à la montagne en compagnie de ses parents. Sa mère, éminente ornithologue a été engagée pour régler le problème de la migration d'énormes oiseaux qui saccagent tout durant leur passage dans la région.

Aubépine est bien embêtée par ce déménagement qu'elle espère temporaire, car à la montagne il n'y a rien à faire !
Sauf se balader dans le coin, rencontrer une étrange bergère et se faire offrir un chien des montagnes.
Accompagnée par son nouveau compagnon, Aubépine va se retrouver confrontée aux mauvais tours d'un génie portant très bien son nom: le Génie Saligaud.

L'histoire de cette petite BD est vraiment très sympa et très bien amenée. Elle aborde des thèmes dont il n'est pas toujours aisé de discuter avec les enfants, comme le déménagement ou encore l'acceptation et la satisfaction.

Aubépine est une petite héroïne très attachante et plutôt débrouillarde dans son genre. Elle a du cran et du caractère, ce qui nous promet bien des surprises pour ce tome et les suivants.
De son côté, le Génie Saligaud est un antagoniste difficile à cerner au départ. On ne sait pas vraiment sur quel pied danser avec lui, de par son esprit retors.

Les dessins de Karensac - réalisés à la tablette graphique - sont vraiment très agréable à l’œil. Les couleurs s’harmonisent très bien avec les dessins et s'assombrissent ou s'éclaircissent en fonction des événements. La BD se laisse donc lire très facilement et son petit format permet de l'emporter partout.

En bref, scénario et dessins de complètent à la perfection pour nous offrir un premier tome très réussi. Premier tome qui ne nous donne qu'une seule envie: avoir déjà le tome 2 sous la main !
Il n'y a donc vraiment aucune raison de ne pas vous précipiter sur Aubépine lors de votre prochain passage en librairie !


Les infos utiles

Le blog de Karensac
Son Facebook
Son Twitter
Le Facebook de Thom Pico
Son Twitter
Parution: 6 avril 2018 - Dupuis
Prochain tome: Le renard furax - 7 septembre 2018 - Dupuis

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D