jeudi 21 septembre 2017

Chroniques des hémisphères, tome 1: Le Bal des poussières - Katia Lanero Zamora



Au XXIe et dernier siècle de l'ère Chrétienne, une pandémie décime les pays du Sud. Le Nord s'en protège en érigeant un mur qui coupe le monde en deux. Les deux hémisphères s'ignorent pendant des siècles et l'Histoire dit que plus rien ne survit au Sud. 
Jusqu'au jour où un enfant du Nord reçoit le don de voir à travers les yeux d'un animal vivant dans le Sud. Cham est le fils de la femme la plus puissante de l'Urbe. 
Il a 5 ans quand son père l'enlève et l'emmène au cœur d une forêt, loin de la ville, dans un village où l'on porte le nom de son animal totem. Cham devient « Caracal », l'âme sœur d'un félin. 
Ce félin c'est l'animal domestique de Sagana, une jeune fille vivant dans le village africain de Zongo à l'autre bout du monde, au delà du mur. L'eau y est monnaie de chantage. La sécheresse assoiffe le pays. 
Sur les épaules de Sagana pèse une prophétie : elle est celle qui ramènera l'eau à son peuple, l'Eau du Ciel. Pour sauver leurs différents mondes, ils devront comprendre leur passé, et unir leurs forces.

Gentiment prêté par Cindy - en vue d'un projet dont j'aurai l'occasion de vous parler bientôt - je ne savais pas du tout dans quoi je me lançais avec ce livre.
Généralement j'aime me laisser la surprise de la découverte, ne lisant même pas la quatrième de couverture, au risque d'être parfois déçue.
Mais je vous rassure, déçue je ne l'ai pas été.

Au contraire, ce premier tome a été une vraie bonne surprise, qui m'a donné envie de découvrir les deux autres tomes de la trilogie.

Ce roman prend place dans un futur proche du notre, où les habitants de l'Hémisphère Nord ont élevé un mur qui les protège de l'Hémisphère Sud, auparavant ravagé par une pandémie. Depuis, le premier domine le second grâce à un chantage de poids: l'accès à l'eau.

Durant notre lecture nous allons suivre tour à tour Caracal et Sagana. Deux adolescents qui ne se connaissent pas et qui ne vivent même pas sur le même hémisphère mais dont le destin est étroitement lié.
En effet, lors de son arrivée au village de Spes alors qu'il n'est encore qu'un enfant, Cham est totémisé et est renommé Caracal, ce qui lui confère un lien télépathique avec Mangwa, le caracal de Sagana.

Ce premier tome des Chroniques des Hémisphère présente un savant mélange des genres. On est à la fois dans de la fantasy, de la science-fiction et de la dystopie.
Un mélange qui peut paraitre ambitieux, mais qui étrangement, fonctionne plutôt bien.
De plus, nous avons droit à un background très complet, qui n'a pas été placé là simplement pour faire joli et qui nous offre une mythologie plutôt intéressante à découvrir.

Les personnages - principaux ou secondaires - sont tous très travaillés et intéressant. On s'attache très rapidement à Caracal et Sagana. Ils transmettent chacun des valeurs fortes et on sent que l'autrice met l'accent sur la psychologie de ces derniers.

Cependant cela ne l'empêche pas de nous proposer une histoire prenante, parsemée d'action, et qui tient drôlement bien la route malgré le mélange des genres.
Le tout écrit avec une plume très agréable et concise, comme je les aime et qui se lit très rapidement.

En bref, ce premier tome est une très bonne surprise. J'ai découvert un univers complexe et travaillé auquel je ne m'attendais pas, mais qui a su me surprendre tout au long de ma lecture.
J'ai hâte de pouvoir lire la suite, en espérant qu'elle sera encore meilleure que ce premier tome.


Les infos utiles

Le site de Katia Lanero Zamora
Parution: 5 octobre 2012 - Les impressions nouvelles
Tome 2: La reine de la pluie
Tome 3: Le masque du caracal

2 commentaires:

  1. J'étais persuadée, en voyant la couverture, que c'était une BD ^^ Du coup je suis un peu moins tentée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah zut !
      Dommage parce que le livre est bien sympa !

      Supprimer

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D