jeudi 11 mai 2017

La Voie des Oracles, tome 1: Thya - Estelle Faye


La Gaule, Ve siècle après Jésus-Christ. Cerné par les barbares, miné par les intrigues internes et les jeux du pouvoir, l'Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement. Les vieilles croyances sont mises au rebut, les anciens dieux se terrent au fond des bois, des montagnes et des grottes, les devins sont pourchassés par la nouvelle Eglise. 
Thya, fille de l'illustre général romain Gnaeus Sertor, a toujours su qu'elle était une Oracle. Il lui faut vivre loin de Rome, presque cachée, en Aquitania, perdue au milieu des forêts. 
Que faire alors, quand son père, son protecteur, tombe sous les coups d'assassins à la solde de son propre fils ? Il faut fuir, courir derrière la seule chance qu'elle a de le sauver... Se fier à ses visions et aller vers Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a vaincu les Vandales. 
Et peut-être, le long de ce chemin pavé d'embûches et d'incroyables rencontres voir le passé refaire surface, et réécrire l'Histoire...

S'il y a bien un livre dont la couverture avait accroché mon regard à sa sortie, c'est bien La Voie des Oracles. Mais avec toutes mes lectures et ma légendaire tendance à la procrastination, je n'avais jamais pris le temps de me pencher plus en profondeur sur ce livre.
C'est lors de la dernière édition de Trolls & Légendes en avril dernier que j'ai enfin craqué dessus (avec dédicace s'il vous plait) et que j'ai décidé de le lire en lecture commune avec Caladhiel.

Dès les premières pages je me suis laissée emporter par ce récit se déroulant à une période que j'affectionne particulièrement, car riche en culture et en légendes.
Ainsi je n'ai eu aucun mal à m'immerger dans cette Gaule du Ve siècle et à visualiser les différents paysages et décors devant lesquelles passaient notre héroïne.

Et en cela j'ai été fortement aidée par la plume aérienne et agréable d'Estelle Faye qui a su me plonger dans ses descriptions sans pour autant m'y perdre. Et il en a été de même avec ses dialogues fluides et parfois parsemés d'humour et d'ironie. En bref, tout ce que j'aime.

Ma plus grand torture dans ma lecture a été de m'en tenir au découpage que nous avions établis avec Caladhiel pour notre lecture, car bien souvent j'ai très envie d'en savoir encore plus, et de lire plus que les chapitres qui étaient prévus.
Si ce n'est pas une preuve que la plume de l'autrice est agréable et que l'histoire est prenante, je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus.

Concernant l'histoire justement, j'ai trouvé celle-ci bien construite, alternant entre moments d'action et moments plus calme où on avait tout le loisir de se concentrer sur les personnages.
Tous les mystères entourant Brog et le passé du père de Thya ont su me tenir en haleine durant une grosse partie du roman.

Au niveau des personnages, je me suis tout de suite attachée à Thya qui est une héroïne qui n'a vraiment pas froid aux yeux. Pour une jeune fille qui a vécu seule et presque cloîtrée la plupart du temps c'est assez surprenant - dans le bon sens du terme.
Elle n'a donc pas froid aux yeux, et elle est d'une détermination sans faille. Elle entreprend un long voyage en espérant pouvoir sauver son père et ne remet jamais en question sa décision.

Enoch est également un personnage très charismatique, limite tête à claques au début du roman, mais qui se bonifie avec le temps et s'avère être plein de surprise.
Son humour, son bagou et son attitude en apparence détachée me l'ont tout de suite rendu sympathique.

Soulignons également le personnage de Mettius qui apporte son lot de mystères et de non-dit ainsi que les différents dieux et autres créatures mythiques qui font leur apparition tout au long de l'histoire et mettent un peu de piment dans toute cette intrigue.

En conclusion, ce premier tome de La Voie des Oracles a su me transporter et me faire découvrir un univers et des personnages que j'ai grandement apprécié.
Estelle Faye manie avec habileté son histoire et nous donne une seule envie, celle de se procurer les tomes suivants, en espérant qu'ils soient encore meilleurs que celui-ci.



Lu en LC avec Caladhiel


Les infos utiles

Le site d'Estelle Faye
La saga est publiée en grand format chez Scrineo et depuis début 2017 en poche chez Folio SF


4 commentaires:

  1. Huuuuum c'est pas juste !!! J'ai trop envie de le lire moi maintenant :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben qu'est-ce que tu attends ? :p :p

      Supprimer
    2. J'ai plein d'autres livres qui me tentent trop aussi :D

      Supprimer

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D