lundi 17 octobre 2016

Ninn, tome 2: Les grands lointains - Johan Pilet et Jean-Michel Darlot


Les quais du métro Abbesses fleurissent d’avis de recherche : Ninn a disparu ! Si pour la police il est trop tôt pour s’inquiéter, pour Chad et Ulrika, ses deux meilleurs amis, il n’y a pas de temps à perdre : Ninn est en danger ! 
La jeune adolescente ayant évoqué son projet d’explorer les tunnels du métro, c’est en sous-sol qu’ils vont tenter de retrouver sa trace… Tout au bout de la ligne noire, perchée sur son tigre qui lui sert de guide, Ninn a rejoint les grands lointains : un monde parallèle censé lui fournir toutes les réponses sur ses origines. 
Si à première vue, il a toutes les apparences d’un monde merveilleux, le comité d’accueil l’est beaucoup moins. Géants de pierre et idées sombres entendent protéger les lieux de toute intrusion…

Cela fait déjà presque un an que j'attends la sortie de cette BD, tellement le tome précédent m'avait laissé frustrée sur la fin.

En effet, à la fin du tome précédent, Ninn arrivait enfin dans les Grands Lointains, mais l'histoire s'arrêtait là. Les auteurs seraient-ils un brin sadiques ? Peut-être...
En tout cas, pas sadiques au point de nous laisser trop longtemps sans réponses, car dès les premières pages de ce second tome, nous retrouvons Ninn et le Tigre de papier pile là où nous les avions laissés.

Notre jeune héroïne va tout de suite se rendre compte que le pays d'où elle est originaire n'est pas une colonie de vacances; le danger est partout. Des géants de pierre aux pensées perdues, en passant par le labyrinthe à l'intérieur du fanal, Ninn n'est pas au bout de ses surprises, et nous non plus.
Cependant le lecteur garde un pied dans la réalité grâce aux papas et amis de Ninn qui la recherchent ardemment.

Comme pour le premier tome, j'ai pris une énorme claque lors de ma lecture, tant les dessins sont superbes. Mais cela ne s'arrête pas là étant donné que le scénario est tout à fait à la hauteur des illustrations.
Johan Pilet et Jean-Michel Darlot nous offrent ici une BD très complète, avec une histoire bien construite, de l'omniprésence de l'action et des dessins qui nous laissent bouche bée. Mais en plus de ça, l'histoire de Ninn a un petit côté poétique qui n'est pas pour me déplaire.

En conclusion, j'ai une nouvelle fois eu un énorme coup de cœur pour ce tome-ci. Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette BD une belle réussite, et ça n'a pas loupé.
Cette jeune héroïne au caractère bien trempé mais à la sensibilité accrue ne laissera personne indifférent, je peux vous le garantir.
Si vous ne connaissez pas encore Ninn, je n'ai qu'une seule chose à vous dire: foncez !

Je remercie les éditions Kennes pour ce service presse

Les infos utiles

Le 24 septembre le premier tome de la BD a remporté le Prix Jeune public du festival Normandiebulle.
De plus, le 12 octobre dernier, elle a remporté le Prix des lecteurs du Journal de Mickey.
Ma chronique du tome 1

4 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce second tome aussi ! Et en effet, on a nos réponses ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est vraiment bien fait !
      Je me demande ce qu'on nous réserve pour le tome 3 :D

      Supprimer

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D