jeudi 23 juillet 2015

Sinder, tome 1: Expérimentation - Jane Devreaux


Une rumeur peut faire de vous quelqu’un de populaire, quelqu’un de dangereux. Une rumeur peut tout changer. 
Ses yeux noirs trop grands et trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d’un. On raconte que ses parents sont en prison, qu’elle a tabassé à mort un mec qui a osé se moquer de son prénom. Elle, c’est Sandre River. 
Il est le beau rugbyman populaire. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Cheparde, celui qui fait baver d’envie toutes les filles. Lui, c’est Josh Anderson. 
Jamais, Sandre ne reconnaîtra qu’il lui plait. Jamais, Josh n’avouera que ses hormones sont en ébullition. 
Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies. « Tu veux un conseil, trouve-toi une fille, n’importe laquelle, vide tes bourses et remet la machine à penser en route. » 
 Qui aurait pu imaginer que ces mots donneraient naissance à une incroyable histoire d’amour ?

Quand j'ai reçu ce livre en partenariat de la part de son auteure, je n'en avais pas entendu parler et je ne savais donc pas à quoi m'attendre. J'avoue avoir eu peur de tomber sur un énième roman publié à compte d'auteur et pas forcément très abouti ni très attirant. Heureusement ce ne fut pas le cas.

Sandre Rivers n'est pas une fille comme les autres. Elle est la marginale du lycée car elle a un caractère très cash et une façon de s'habiller peu commune. Elle dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas et tant pis si ça blesse. Et pour finir elle n'a pas d'amis et n'en veut pas.

Sandre est un personnage pour lequel j'ai d'emblée éprouvé de l'affection. C'est une héroïne au langage de charretier et au caractère bien trempé, qui ne chouine pas toutes les trois pages et qu'il est facile d'apprécier. Ça change des nunuches qu'on a l'habitude de croiser dans ce style de lecture.
Cependant, malgré ce caractère fort et ses réparties bien senties, on sait d'emblée que Sandre ne vit pas dans un conte de fées. On sent au fond de nous qu'elle a souffert, mais on ne sait pas à quel point, et surtout, on ne sait pas pourquoi.

Pour ce qui est de Josh, là on est vraiment dans le stéréotype du mec populaire du lycée: beau gosse, qui joue dans l'équipe de rugby et qui sort avec la fille populaire du bahut. Au premier abord on ne pouvait pas faire plus lisse.
Malgré tout, au fur et à mesure que l'histoire avance on apprend à mieux le connaitre, à l'apprécier et on découvre qu'il n'est peut-être pas si lisse qu'il n'y parait. On finit même par se prendre d'affection pour lui.

Comme le laissent penser la couverture et le titre, ce roman parle également de sexe. Nos deux protagonistes de 17 ans vont peu à peu expérimenter l'amour et le sexe, mais sans que l'on ne tombe dans le hard ou dans le trash. Fifty Shades n'a pas sa place ici. Ces scènes sont au contraire plutôt bien écrites et assez soft, même si on ne tombe pas du tout dans le romantisme et la guimauve.

Pour ce qui est du style de l'auteure, sans être exceptionnel il est efficace. Sa plume est simple et concise et ne s'encombre pas de tonnes de figures de styles ce qui est appréciable. 
De plus le rythme de lecture est vraiment bon. Les chapitres sont courts et on alterne avec le point de vue des deux personnages ce qui permet de mieux les comprendre et de s'y attacher rapidement.

Pour un premier tome, et malgré quelques coquilles et fautes de conjugaison Jane Devreaux s'en sort plutôt bien. Le contexte est décrit, les personnages sont présentés, et l'intrigue est plantée, même si elle est parfois délaissée au profit de scènes coquines. Mais qu'à cela ne tienne, la fin de ce premier tome la rappelle tout de même à notre bon souvenir et nous laisse avec un certain suspense que l'on a bien envie de combler de suite!


Je remercie Jane Devreaux pour cette lecture

Les infos utiles

La page Facebook de l'auteure
Son blog
La saga compte actuellement deux tomes déjà parus (en e-book et en version papier).
Le tome 3 est en phase de correction et devrait paraître prochainement.

Je tiens à préciser que le tome que j'ai lu est le premier à être sorti. Depuis l'auteure à sorti une réédition de ce tome, avec correction des fautes et coquilles et ajout de scènes supplémentaires. Je lirai sûrement cette réédition, mais je doute d'en refaire une chronique. Peut-être en glisserai-je un mot dans ma chronique du tome 2.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D