lundi 8 juin 2015

Eléonore, tome 2: Les détours nécessaires


Éléonore est enceinte et célibataire quand Malik, l'homme de ses rêves, lui propose de l'épouser. Mais sa vie amoureuse demeure compliquée. Tiraillée entre raison et passion, Éléonore devra se définir en tant que femme, mère, amante et femme d'affaires. 
Allegra a vu ses rêves de célébrité new-yorkais réduits en poussière. Saura-t-elle se reconstruire pour faire face au plus grand défi de sa carrière?
De son côté, Yasmina se plonge dans la littérature à Paris et devra mettre ses principes et son cour à l'épreuve. 
A Montréal, Paris et New York, ces trois jeunes femmes se battent pour créer une vie à leur image...

Comme le dit si bien le synopsis, dans le tome 1 nous quittions Éléonore enceinte, après la demande en mariage de Malik. Et même si la jeune femme n'accepte pas réellement cette demande, Malik et elle vont finir par trouver un terrain d'entente afin d'élever au mieux la petite Mathilde.
Cependant, tout ne sera pas toujours rose dans leur couple.

J'ai été heureuse de retrouver Éléonore et ses amies dans ce deuxième tome, même si je les avais quitté peu de temps auparavant. Et alors que dans le premier tome nous suivions nos amies de l'enfance jusqu’au début de l'âge adulte, ici ce sont trois femmes adultes - avec des préoccupations d'adultes - que nous retrouvons.

J'apprécie toujours autant ces trois jeunes femmes, toutes plus différentes les unes des autres, mais avec tout de même certaines valeurs.
Et je pense que c'est ça qui fait la force du livre. De voir trois jeunes femmes indépendantes - ou qui tentent de l'être - chacune à leur manière et qui font leur petit bonhomme de chemin vers la vie qu'elles souhaitent avoir.

Concernant Malik cependant, j'ai eu quelques réticences à son égard pendant ma lecture, alors que dans le premier tome j'étais ultra fan de lui. C'est sûrement dû au fait qu'il passe du bad boy romantique à l'homme d'affaire qui a une vue assez étriquée de ce que la vie d'une femme doit être. J'avoue l'avoir trouvé assez misogyne à certains moments, notamment lorsqu'il se vexe qu’Éléonore prenne des décisions concernant l'entreprise de son père sans le consulter. Comme si elle n'était pas capable de réfléchir par elle-même.
Et le summum reste tout de même le moment où il lui suggère de lui faire un deuxième enfant et d'être femme au foyer. Là vraiment, il y a des baffes qui se perdent.
J'espère donc que dans le prochain tome Éléonore se rendra compte que Malik n'est pas un gars pour elle. Mais j'ai bon espoir concernant cette partie de l'histoire.

Malgré ce petit bémol, Nadia Lakhdari King réussit une fois encore, à nous balader dans son Montréal à elle - avec bien entendu de petites escales à Paris afin d'y retrouver Yasmina. Elle nous fait virtuellement découvrir tous ces quartiers, qu'on apprend peu à peu à connaitre et à apprécier.
L'auteure nous décrit tellement bien cette ville qu'elle nous donne immensément envie de nous y rendre afin d'aller voir tout cela par nous-même.

Son style est toujours aussi fluide et agréable à lire. On passe de la vie d'une des héroïne à l'autre sans que cela ne soit dérangeant et on se plonge dans l'histoire sans aucune difficulté. En fait le plus difficile est de poser le livre pour vaquer à d'autres occupations. Cette série est purement addictive et des plus agréables à lire.

J'ai hâte que sorte le tome 3 afin de me plonger une fois encore dans cet univers montréalais que j'ai appris à connaitre et à apprécier.


Je remercie les éditions Kennes et Iris pour ce service presse !

Les infos utiles

La page Facebook de Nadia Lakhdari King
Son Twitter
Ma chronique du tome 1
Le tome 3 est déjà sorti au Québec et s'intitule "La fin des reproches".
Il n'y a pas encore de date de sortie officielle pour la France et la Belgique

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D